Musique

[LIVE REPORT] LES NUITS SECRÈTES 2015, SAMEDI 1er AOÛT

[LIVE REPORT] LES NUITS SECRÈTES 2015, SAMEDI 1er AOÛT

02 août 2015 | PAR Audrey Chaix

La météo est toujours aussi clémente au dessus d’Aulnoye-Aymeries pour cette deuxième nuit, et les festivaliers de plus en plus nombreux – le Jardin est complet depuis plusieurs jours déjà, effet Jeanne Added et Fauve, sans doute. Effet « Nuits Secrètes », aussi : lorsque la qualité et l’ambiance sont au rendez-vous, le public est fidèle au poste ! 

Pour nous, la soirée commence au Jardin avec Jeanne Added, où le public se presse pour écouter les morceaux de son album sorti en juin dernier, Be Sensational. Beaucoup d’énergie à partager avec les festivaliers, un son pop rock, comme dirait l’autre, qui sort des sentiers battus pour proposer des morceaux bruts, presque martiaux avec A War is coming, par exemple. De quoi faire danser ceux qui ne seraient pas partis en parcours secret, ou qui ne se trouveraient pas déjà sur la Grande Scène, gratuite.

Car c’est ce qui rend les Nuits Secrètes uniques, et si appréciables : la diversité des scènes et des expériences proposées tout au long du weekend. Il y a le Jardin, intimiste sous les frondaisons (15 €), la Station Secrète, un bus londonien où les groupes proposent des jam sessions pour un public restreint (gratuit), un tracteur musical qui arpente les rues d’Aulnoye-Aymeries, la Grande Scène (gratuite), la Bonaventure (10 €), une boîte de nuit pour les fêtards, et surtout, les parcours secrets si prisés des festivaliers : pour 6 €, on embarque à bord de bus qui mènent le public dans des endroits insolites, publics ou privés, où des musiciens dont on ignorait l’identité au moment d’acheter son billet, se produisent dans des conditions inédites.

Mais c’est l’heure d’Asaf Avidan sur la Grande Scène, et le public se masse à l’entrée pour écouter la voix chaude et bluesy du chanteur israélien venu présenter son dernier album, Gold Shadow. On aurait peut-être préféré l’écouter sur la scène plus petite du Jardin pour un moment encore plus empreint d’émotion, mais ne boudons pas notre plaisir : Asaf Avidan offre un très beau spectacle sur la Grande Scène, et le public est nombreux pour apprécier.

La soirée se poursuit au Jardin, plein à craquer pour accueillir le collectif français FAUVE. En 2014, c’était la Grande Scène qui avait accueilli ce groupe, et le moment avait été mémorable. Entre temps, FAUVE a sorti un nouvel album, Vieux Frères Partie 2, et les organisateurs du Festival ont ainsi proposé au groupe de venir tester le Jardin pour un projet musical qui, après la noirceur de Vieux Frères Partie 1, laisse entrevoir la lumière. Que l’on aime ou pas ce groupe controversé, avec son parlé-chanté reconnaissable, ses « va te faire enculer » martelés dans la nuit en brandissant le majeur, on ne peut qu’admirer leur performance entière, soutenue par un public chaud bouillant pour reprendre les chansons en cœur.

Il reste encore une soirée pour profiter des Nuits Secrètes ce dimanche 2 août. Une soirée qui verra Girls in Hawai, Groundation, Mountain Bike, Cosmonauts et bien d’autres. Et lorsque le rideau se baissera sur ces trois belles nuits, la question de l’édition 2016 se posera, encore plus pressante que ces derniers mois : car, à l’image de nombreux festivals en France, les Nuits Secrètes sont menacées par les baisses de subvention qui s’annoncent ainsi que par le résultat des prochaines élections régionales (la région Nord – Pas de Calais soutient largement le festival). Pour le moment, la piste évoquée pour assurer la pérennité du festival est de rendre la Grande Scène payante – en espérant que le tarif reste démocratique, à l’image des Nuits Secrètes aujourd’hui, et qu’il ne pénalise pas les habitants d’Aulnoye-Aymeries. Affaire à suivre …

© Photos : AC

Infos pratiques

Théâtre des Béliers
Festival Songes d’été
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : basti[email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *