Musique
Live Report : Les Nuits Secrètes, Jour 2

Live Report : Les Nuits Secrètes, Jour 2

05 août 2012 | PAR Audrey Chaix


Samedi aux Nuits Secrètes : le temps est au beau fixe à Aulnoye-Aymeries, et la soirée s’annonce belle, propice aux découvertes musicales. Deux scènes principales, des parcours secrets, un centre-ville en fête : la recette n’a pas changé depuis hier, si ce n’est que plus de monde encore s’adonne aux plaisirs secrets.

Sitôt arrivés, sitôt montés dans un bus, destination inconnue. Il est bondé, ce bus, si bien qu’on se croirait pris en otage par la RATP aux heures de pointe. Différence fondamentale avec les transports en commun traditionnels, cependant : l’ambiance est chaleureuse, cela chahute et plaisante avec bonhomie alors qu’un musicien tente tant bien que mal de jouer de la guitare malgré les cahots, et que des lampions violets et orange, couleurs des Nuits Secrètes 2012, égaient l’intérieur. A l’arrivée, le bus nous dépose à Dompierre, devant la mairie. Quelques mètres nous séparent d’une grange où sont alignés des rangs de chaises. Sur les sièges, un flyer : ce sont les Dustaphonics que nous sommes venus voir.

 

Trois musiciens, une chanteuse, à la voix profonde et soul de diva : ça déménage dans cette grange de Dompierre. Le public est très mixte : cela va de 3 à 73 ans, mais chacun se laisse ensorceler par les rythmes à la fois blues et rock’n’roll de chansons qui empruntent au répertoire rockabilly du sud des Etats-Unis, au gospel et à la guitare surf.

 

The Dustaphonics – Party Girl

 

Ambiance rétro et délicieusement entraînante, ça swingue dans l’Avesnois. Seul bémol : les chaises en plastiques profondes où s’enfonce le public et une salle tout en longueur n’incitent pas à se lever pour se déhancher au rythme des maracas en forme de pomme de la chanteuse, Kay Elizabeth – rendez-vous dimanche soir sur la Grande Scène des Nuits Secrètes, pour retrouver les Dustaphonics sur une autre échelle.

Retour dans le centre-ville d’Aulnoye-Aymeries : dans le Jardin, c’est le tour de Socalled de monter sur scène. Socalled vient de Montréal, il est entouré de trois musiciens (guitare, basse et saxo) et d’une chanteuse, Katie Moore, qui l’accompagne en tournée. Entre rap, hip hop et… jazz et musique klezmer, avec ces jewish beats qui sont sa marque de fabrique, Socalled ravit un public peu à peu conquis. Tours de magie, marionnettes et sollicitations constantes du public, Socalled se fait plaisir, et la foule répond avec bonheur. Que l’on connaisse déjà ou que l’on découvre, on ne peut rester insensible à cette bonne humeur, cet humour et ces rythmes entraînants.

Socalled – The Good Old Days

Sur la scène, c’est Camille qui succède à Socalled. Les fans sont au rendez-vous : le Jardin est plein à craquer, un grand drap blanc recouvre le fond de scène pour permettre à la chanteuse française de jouer avec ombres et lumières.

Pour clore la deuxième soirée de ces Nuits Secrètes, rendez-vous sur la grande scène avec les belges dEUS. Venus présenter leur nouvel album, Following Sea, les Anversois font le show, avec grand renfort d’effets de lumière pour rivaliser avec une lune ronde et pleine. Une ambiance presque mystique pour finir la soirée, que d’autres prolongeront à la Bonaventure sur des beats électro.

Une journée de découvertes donc, en parcours secret aussi bien que sur les scènes. A dimanche !

Mais qu’est ce que tu fais là tout seul? Pierre Szalowski brosse une nuit de Noël sportive
[live-report] DAYS OFF : retour et concerts en streaming / 6.07: Other lives et Wild Beasts
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

One thought on “Live Report : Les Nuits Secrètes, Jour 2”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture