Musique
[Live report] Le concert des 40 ans de Libération au centquatre à Paris

[Live report] Le concert des 40 ans de Libération au centquatre à Paris

15 décembre 2013 | PAR Christophe Dard

Vendredi 13 décembre Libération fêtait ses 40 ans avec en point d’orgue d’une journée riche en événements un grand concert sous la nef du Centquatre à Paris.

Christophe au concert des 40 ans de Libération vendredi 13 décembre

Christophe au concert des 40 ans de Libération vendredi 13 décembre

Vendredi était jour de fête pour le quotidien Libération qui a pris ses quartiers à la salle du Centquatre dans le 19ème arrondissement de Paris. Après une série de conférences et de débats dans le courant de la journée, la soirée a été placée sous le signe de la musique. Les amateurs d’ambiance feutrée et intimiste ont pu apprécier les siestes acoustiques auxquels ont notamment participé Jeanne Cherhal, Vincent Delerm et Camélia Jordana.

Puis à partir de 19h30, un grand concert était organisé sous la nef. Les artistes les plus attendus étaient Miossec (pas resté très longtemps sur scène néanmoins) et Christophe, les deux premiers artistes à se produire. L’interprète de Senorita a mélangé des chansons récentes avec ses grands succès. Des années 70, il a ressorti Les Mots Bleus et La Dolce Vita et plus étonnant il a même chanté Aline, un titre yé-yé des sixties et un brin désuet mais qui redevient une chanson magistrale quand Christophe la chante avec la fragilité du dandy qui traverse toutes les époques avec élégance. Tiens, on voit passer Jack Lang, visiblement admiratif lui aussi… Ensuite, place aux artistes internationaux et à un bel enchaînement avec Baxter Dury et ce son tout droit venu de la new wave britannique qui aurait pris l’Eurostar pour venir à ce spectacle puis le trio Danois de WhoMadeWho tout aussi efficace et dynamique bien que dans un registre différent et plus déjanté. On notera qu’entre temps un public plus jeune est venu prendre place parmi les spectateurs, les plus âgés étant un peu moins nombreux. Enfin, après un dernier œil jeté sur les unes les plus marquantes des 40 ans de Libé (et il y a de quoi faire !), Discodeine a clôturé la soirée avec une prestation remarquable, cet électro indéfinissable riche de plusieurs influences et loin de la musique pré fabriquée de la French touch. Car quand Libération invite ses lecteurs pour fêter son anniversaire et termine un concert avec de l’électro, on se détend mais pas avec n’importe quoi dans les oreilles !

Visuels (c) Samuel Kirszenbaum

Alain Rey, Dictionnaire amoureux du diable
Philippe Eliakim, Absurdité à la française. Enquête sur ces normes qui nous tyrannisent
Christophe Dard
Diplômé d'un Master d'histoire contemporaine et d'une école de radio, Christophe est journaliste, passé notamment par Europe 1. Il travaille depuis 2013 pour Toute la Culture. Compte Instagram : https://www.instagram.com/christophe_dard/?hl=fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *