Essais
Philippe Eliakim, Absurdité à la française. Enquête sur ces normes qui nous tyrannisent

Philippe Eliakim, Absurdité à la française. Enquête sur ces normes qui nous tyrannisent

15 décembre 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Philippe Eliakim est rédacteur en chef adjoint de « Capital ». Dans Absurdité à la française, il revient sur la jungle normative qui asphyxie l’économie hexagonale.

[rating=3]

Philippe Eliakim, Absurdité à la française. Enquête sur ces normes qui nous tyrannisentTOUT A COMMENCE DANS UN GYMNASE…
Ainsi que l’auteur l’explique, tout a commencé dans un… gymnase, lequel a été construit à prix d’or à Vincennes avec l’argent du contribuable. Pourtant, il est finalement devenu inutilisable, car les normes ont changé. Il va « donc » être détruit…

EN FRANCE, ON REFAIT DES RUES POUR DES MOTIFS FUTILES
En France, explique Philippe Eliakim, on refait des rues pour des motifs excessivement futiles, par exemple, afin que deux fauteuils puissent se croiser. On démolit également des maisons, car elles empiètent de trois cm sur le domaine maritime…

Quant à elle, la loi sur l’eau sème la panique dans les campagnes au sujet du contrôle des fosses septiques. Et on ne parle plus des contrôles techniques que pour les voitures, mais aussi pour les maisons. Il en est de même pour les industriels.

Se doute-t-on qu’un simple réverbère doit répondre à plusieurs centaines de préconisations ? Des dizaines de piscines municipales vont fermer, car la surface de leur cafétéria est inférieure au minimum légal.

400 000 NORMES PUBLIEES AU JO
Il y a en France plus de 400 000 normes publiées au JO. « Tout » est réglementé par l’administration, la taille des draps de lit, la pression des bas de contention, le grammage des portions de purée, etc.

Cette enquête souligne l’absurdité à la française, i.e. cette manie de tout réglementer. On peut aussi regretter que le gouvernement et les parlementaires cèdent trop facilement aux lobbies en tout genre… Une évolution est indispensable, explique l’auteur, parce qu’il faut arrêter toutes ces absurdités.

Pour ce qui est de loi de l’eau par exemple, dans de nombreux territoires, le contrôle est effectué par ceux qui construisent les assainissements. Tout cela, parce que le pouvoir politique abdique face aux puissants lobbies des marchands d’eau.

Dernièrement, un reportage télévisé a montré un parlementaire reprendre mot pour mot un amendement des « marchands d’eau », dont le projet était de garder la somme de 10 000 euros lors de chaque mutation immobilière en vue de mettre l’assainissement des campagnes aux normes.

Pour l’auteur, le constat est sans appel : ces absurdités hexagonales constituent bien sûr un frein à l’emploi et au dynamisme économique du pays, une révolution culturelle serait souhaitable !

Philippe Eliakim, Absurdité à la française. Enquête sur ces normes qui nous tyrannisent, éditions Robert Laffont, novembre 2013, 218 p., 19 euros

[Live report] Le concert des 40 ans de Libération au centquatre à Paris
Arnaud Ardouin, AZF. Une affaire au sommet de l’Etat
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *