Musique

Le métro cherche sa nouvelle star

Le métro cherche sa nouvelle star

07 avril 2011 | PAR Lea Iribarnegaray

Les « Musiciens du Métro » ont fait leur show dans le hall de la station Miromesnil. A l’occasion du lancement de ses auditions de printemps, la RATP a organisé un grand casting en « live ». Entre 12h et 14h, le public a ainsi pu découvrir les artistes qui animeront les couloirs du métro parisien au cours des mois prochains.

Deux fois par an, au printemps et à l’automne, l’Espace Métro Accords (EMA) organise une série de castings. Des centaines de candidats se présentent dans les locaux de l’EMA face à un jury composé d’agents RATP. Cette fois-ci, l’événement est différent. Les artistes se produisent devant un public de taille et le jury – parrainé par Wax Taylor, 20Syl chanteur d’Hocus Pocus et Carmen Maria Vega – n’est pas de moindre importance. Si seuls deux des six groupes auront la chance de se produire sur une des scènes de Solidays, l’ensemble de la sélection nous a semblé savoureuse, grâce à des cultures et des styles variés.

Flashs, micros et caméras se bousculent en nombre. Remingway est le premier à affronter le jury. Il présente ses chansons en solo, s’accompagnant au piano et à la guitare, évoquant les sentiments et préoccupations d’un jeune trentenaire. Rémy Dugand de son vrai nom a déjà joué en première partie de Kaolin, Pep’s, Eiffel ou Matmatah.

La musique de l’artiste suivante est autrement plus saisissante. Bonnet vissé sur la tête, elle s’appelle Irma. Quelque part entre Ayo et Lauryn Hill, elle met le feu à la scène. On décèle même quelques dandinements parmi les journalistes. Son premier album, Letter to the world, est sorti dans les bacs à la fin du mois de février. Et pour la jeune artiste, ce casting ne devrait pas être exceptionnel : « Donner sa chance à tout le monde, c’est ce que devrait être la musique en général », s’étonne-t-elle à la fin de sa prestation.

Débarque ensuite le groupe « Je vous déteste ». « On vient dans le métro pour draguer des filles donc on s’est dit qu’il fallait faire des chansons jolies », lance le chanteur. Avec déjà deux albums, leur folk rock minimaliste devrait en effet plaire à la gente féminine.

La belle Madalena leur succède pour « apporter de la joie, de la chaleur et de la lumière dans un endroit qui n’en a pas ». En surfant sur la vague écologiste, la jeune franco-portugaise interprète la chanson « Respectez-moi » dont le personnage principal est la planète terre. Et Madalena de nous inviter à suivre son groupe « dans l’amour et pas dans la guerre ».

Juste avant la fin du casting, la voix d’Alex Keren nous interpelle, ses ballades en anglais nous séduisent. Son album – mix de funk, reggae et world – sort le 26 avril. En attendant, vous pouvez tout de suite écouter « Once Upon a Time ».

Henri Barry, dernier sur la liste, nous offre du folk français. Avec sa voix presque haut-perchée, il interprète « Des hauts, des bas ». Plutôt agréable comme conclusion, entre chanson française et groove afro-américain.

(c) Léa Iribarnegaray – « Je vous déteste »

Commission Copé sur l’audiovisuel : saison 2
Philibert: comédie improbable, chronique d’un échec annoncé…
Lea Iribarnegaray

One thought on “Le métro cherche sa nouvelle star”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *