Musique
Le Centre Fleury Goutte d’Or lance la démothèque, un espace dédié à la création musicale

Le Centre Fleury Goutte d’Or lance la démothèque, un espace dédié à la création musicale

17 février 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Pour encourager les jeunes artistes, le centre Fleury Goutte d’Or Barbara s’associe à la Bibliothèque Goutte d’Or pour lancer la Démothèque. Un lieu qui diffère d’une classique bibliothèque puisque  artistes en herbes et confirmés peuvent y déposer leurs œuvres et les mettre à la disposition du public.

La collection compte deja 90 cd au sein du pôle arts et musique.  La Mairie de Paris explique et rapporte :  » Groupes et artistes sont invités à déposer CD ou maquettes à la disposition du public. « Cette initiative s’adresse à des groupes amateurs et indépendants qui veulent faire découvrir leur musique et se confronter au public » explique Raphaël, employé de la bibliothèque, « en déposant leurs CD ici ils peuvent espérer toucher une audience plus large que leurs réseaux habituels ». »

Dans cette démothèque où tous les genres musicaux sont représentés, les prêts sont gratuits.  Un catalogue est à la disposition du public, le guidant dans ses choix. Il est donc aisé de découvrir des nouveaux talents en venant louer le CD  de son artiste préféré.

Les musiciens et chanteurs sont pour une grande part issus de l’accompagnement du centre Barbara Fleury Goutte d’or qui dispose d’infrastructures  professionnelles avec studios de répétition, salle de concert et instruments.

La Mairie de Paris signale que  « la démothèque rencontre un vrai succès auprès des parisiens et des artistes. Pour preuve le nombre de CD déposé mais aussi emprunté par les usagers de la bibliothèque. Même s’il est encore trop tôt pour avoir un retour sur l’impact réel de ce projet, l’initiative a le mérite d’offrir l’opportunité aux musiciens amateurs de rencontrer un public et à l’inverse de permettre aux amateurs de musique de découvrir de nouveaux talents. « 

I’m from Barcelona, le retour
La mode autrement : Interview de Violette Sauvage, reine des vide-dressing
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture