Musique
Lady Linn : la nouvelle diva rétro

Lady Linn : la nouvelle diva rétro

13 décembre 2011 | PAR Yaël Hirsch

Dans le sillage de Selah Sue et de VV Brown, Lady Linn hausse la barre d’un cran. Accompagnée par ses « Magnificent Seven » elle nous prépare un album groovy et irrésistible chez Universal Jazz pour le printemps 2012. Chapeauté par Renaud Létang (qui a travaillé notamment avec Saul Williams, Alain Souchon et Gonzales), « No Goddbye At All’ est attendu comme une lueur de pure joie pop dans l’hiver. Écoutez dès à présent le premier extrait entraînant « Cry baby », et réservez-vite vos places pour le concert de lady Linn au Divan du monde, le 17 janvier prochain.

Un nouveau Palais de Tokyo pour 2012
Le Vaux Hall, un nouveau temple du blues ouvre ses portes dans le 13e en janvier 2012
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “Lady Linn : la nouvelle diva rétro”

Commentaire(s)

  • duault

    reponse1:des années 1940et du jazz
    cry baby

    janvier 10, 2012 at 19 h 35 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *