Electro

Festival Family Piknik 2019 à Montpellier : live report

Festival Family Piknik 2019 à Montpellier : live report

07 août 2019 | PAR Hugo Saadi

Le weekend dernier se tenait le festival Family Piknik sous le soleil de Montpellier. Une 8ème édition marquée notamment par le set de Carl Cox, pour sa seule date française de l’année. Toute la Culture y était. Live report.

Le soleil tapait fort à Montpellier ce samedi 3 août 2019 et l’agitation se faisait déjà un peu sentir dans la ville. Le Family Piknik ouvrait ses portes à parti de 16h30 avec un opening concert sur la scène principale. Direction le Domaine de Grammont pour lancer les festivités. On débarque dans un espace boisé de pins où la chaleur est heureusement moins étouffante. On se met en jambes avec les live des allemands Marc Romboy puis de Johannes Brecht qui nous tiennent bien en haleine. S’ensuit derrière un set plus classique du frenchie Agoria. Avec de nouveau un live, on rentre plus difficilement dedans (le choix de proposer que des live ce samedi était à double tranchant), tout comme celui de Matador qui s’en est suivi, bien que plus énergique. On décide de garder des forces pour le dimanche, qui s’annonce très costaud.

Et autant dire que l’on n’a pas été déçu. Ce dimanche, deux nouvelles scènes ont fait leur apparition, dont la secret stage (pour la première fois au Family Piknik). On s’y dirige d’entrée de jeu et c’est un petit bonheur que de pénétrer sur une scène assez intimiste en plein cœur de la forêt. Couplé à un set de feu de Butch, grand digger, on se croirait presque sur l’une des scènes du Dekmantel qui se tient au même moment à Amsterdam et réputé pour ses artistes dénicheurs de belles pépites. Butch régale un public connaisseur et délivre une house teintée de sonorités africaines mais pas que. Il est à peine 17h qu’on s’est déjà bien régalé. On passe faire un tour sur la Flamingo Stage, où Joris Voorn envoie de la techno assez violente, puis on atterri sur la main stage devant Sven Vath. Lui est un habitué des festivals et il a préparé 3h de techno mélodique et énervée. Malgré un soleil qui cogne fort, la scène est bien remplie et les festivaliers, venus d’un peu partout (et de tous les âges) prennent un grand plaisir.

S’il y a bien une chose à souligner du Family Piknik, c’est l’ambiance bonne enfant et conviviale qui s’en dégage. Les festivaliers jouent quasiment tous le jeu sur les déguisements, les paillettes et autres accessoires pour obtenir une marée humaine riche en couleurs. Car au peak time, c’est plus de 15 000 festivaliers qui tapent du pied. Et ils sont tous au taquet lorsque la légende britannique débarque, à savoir Carl Cox. Le DJ fait l’honneur de venir à Montpellier pour son unique date française de l’année, alors tout le monde est excité lorsqu’il débute. On est parti pour un set qui démarre sur de l’acid, puis enchaine les genres, mais très orienté techno tout de même. 3h de son très propre et quali qui séduisent tout le monde. À la fin de la journée, ce qui aura eu raison de nous, c’est la terre. Le sol étant si sec qu’un nuage de terre vole en permanence et nos poumons ont prit un sacré coup (sans compter qu’il n’y avait qu’un seul point d’eau et rien à la sortie des toilettes, situées à un seul endroit sur le festival…). On repart tout de même du domaine de Grammont après une journée marquée par des sets de qualité et une ambiance festive qui donne le sourire.

 

Visuel © Hugo Saadi 

L’agenda des sorties cinéma de la semaine du 7 août 2019
Les titres de l’été de la rédaction
Hugo Saadi

One thought on “Festival Family Piknik 2019 à Montpellier : live report”

Commentaire(s)

  • Gerber

    Malheureusement Tom Pooks continue à prendre les amoureux de cette musique pour des pigeons. Toujours un seul point d’eau après plusieurs années à fin de vendre plus de boissons quitte à mettre certains en danger comme pour le dance floor donc le sol qu’il serait facile de couvrir avec une structure plancher ou même une bâche voir l’arroser copieusement . J’ai donc finis au soins intensifs ceci à cause la poussière ayant pour ma part des soucis pulmonaire.

    août 11, 2019 at 3 h 18 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *