Musique

Les titres de l’été de la rédaction

Les titres de l’été de la rédaction

07 août 2019 | PAR La Rédaction

Cet été pas de sélection des albums du mois, mais un format adapté à nos esprits plus fugaces en ces temps de repos. Voici les titres que les rédacteurs « pop » de Toute La Culture embarquent dans leurs oreilles. 

A écouter ici aussi : lien vers la playlist

La saison dernière, Arnaud Rebotini a signé la bande son live d’un spectacle de danse. On rêvait que cela deviennent un album et le rêve est devenu réalité. Sur Fix me, on dévore le sombre « I can’t feel at home » 

o

Sorti de  False Alarm (juin 2019), Two Door Cinema Club offre un collage rétro au pop rock  « Dirty Air »

Et toujours en boucle depuis le printemps dernier, et cela se confirme cet été, l’addictif Confetti de Velvet Negroni

Savoureux et addictif, Caffeine de la jeune franco-américano-algérienne Lolo Zouaï reste un must cet été. Puis, le bruit coure qu’un clip serait en production…

Le retour de Chance the Rapper se fête, et en beauté. Le rappeur américain dévoile son tout premier vrai album, The Big Day, euphorique et groovant, en témoigne l’ouverture de l’opus, All Day Long.

Le rappeur basé à Dublin, Jafaris, revisite l’hip hop en y attachant une touche d’Afrique.

La reina de cet été, c’est bien elle. Rosalìa s’est emparée et du monde, et se rêve millionnaire.

Parce que l’été, sert à voyager, embarquez direction l’Égypte avec la prose douce et nostalgique de l’artiste égyptienne basée à New York, Felukah.

Douceur et road trip, Majid Jordan, accompagné du chouchou d’El Paso Khalid, livre ce qui pourrait être l’une des pépites de cet été.

Oui mais. L’été sur la terre connaît sa Dark Side of the Boom. C’est joyeux et festif, soit. Mais ceux qui sont honnêtes savent que tout n’est pas net. Il y a un truc. Le truc. Nino B. et Niro le rappent avec la manière. Flirtant avec la parodie, ils font frapper le son poisseux du truc, l’odeur de la fumée du truc refroidie dans la caisse où l’on a passé la nuit, que le bel été voudrait taire. (Oreilles prudes, s’abstenir)

C’est en prenant des trucs dans ce genre là que les gaillards, qui ont des biceps mais pas d’estomac, se poussent au train pour aller les draguer, les Señoritas qui envahissent les yeux et les ondes radios de l’été 2019. Est-ce de l’amour ? Ou le simple résultat de son omniprésence sur nos écrans radars ? Shawn Mendes et Camila Cabello nous ont squaté l’été. C’est déjà foutu.

Pour sauver nos âmes de l’endiablement hispanico-marketing, de cette danseuse de boîte de nuit de station balnéaire, le fantôme de Gregg Allman a surgit sur les Spotify de tous bords avec Midnight Rider / Reherseal. De quoi remettre les oreilles dans le droit chemin, avant la rentrée.

 
C’est bien beau le retour des Black Keys, de Jack White et ses Raconteurs pareil, sans parler de Liam Gallagher, mais c’est Metronomy qui marque le retour le plus prometteur de cette fin d’été, plus calme, toujours aussi parfait, psyché à souhait, un régal.

Un autre retour, décidément, et non des moindres, Foals. Avec un double album, dont le premier volet d‘Everything Not Saved Will Be Lost est sorti en mars dernier, le quintet anglais vient de sortir le premier single du second volet, Black Bull. Impressionnant, simplement impressionnant.

 
Puis la pépite australienne (comme la plupart des groupes Aussies de nos jours, d’ailleurs) DZ Deathrays sort IN-TO-IT, le premier single d’un album qui s’annonce dans la continuité d’un des meilleurs groupes de garage de l’autre côté du monde, de la pure énergie. Bon, le clip est bateau, mais le son est un tsunami. 

Festival Family Piknik 2019 à Montpellier : live report
Toni Morrison, 1er Prix Nobel de littérature noire, rend sa plume à 88 ans
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *