Musique

Et si Didier Super était la réincarnation du Christ?

25 octobre 2010 | PAR Vincent Brunelin

Didier Super ne fait généralement rien comme tout le monde. Quelle ne fut donc pas notre surprise d’apprendre que le trublion le plus impertinent de la scène française (désolé Katerine…) préparait une comédie musicale : Et si Didier Super était la réincarnation du Christ… la comédie musicale à Didier. Connaissant le bonhomme, il serait inutile d’y chercher un quelconque point commun avec les chefs d’œuvre de Kamel Ouali et consorts…

Après une récente période de passage à vide (toutes les dates de juillet annulées !), le Ch’ti effectue donc son grand retour avec ses « apôtres » dans cette nouvelle création sur la scène de la Bellevilloise, pour raconter l’histoire d’un chanteur engagé qui ne trouvait plus de raisons de se plaindre. En quête de sa haine profonde, il tentera d’y remédier pour nourrir à nouveau son inspiration, et recherchera méticuleusement à mettre le doigt sur le ou les coupables de ce monde qui va si mal. Mais pourquoi sous la forme d’une comédie musicale, serait-on en droit de se demander? « Pour faire comme les autres cons, et parce qu’il est temps de relever le niveau dans le domaine » rétorque-t-il, avec cette franchise teintée de provocation qu’on lui connaît.

D’après les premières informations livrées sur l’évènement, cette création va essayer de montrer comment chaque être humain (terroriste, milliardaire, marchand de bonbons…), en essayant d’agir pour le mieux, est susceptible de faire chier. Sa quête le mettra face aux témoins de Jéhovah, à des jeunes de banlieues, un milliardaire dépressif, un président de la République déprimé par une popularité de plus en plus absente, et à des kamikazes islamistes. Le fantôme de sœur Emmanuelle guidera notre héros. Face à toutes ces situations, il n’éprouvera que compassion et compréhension, voire de l’amour ! Il précise qu’à défaut de savoir chanter et danser, les protagonistes feront du vélo avec des cascades sur BMX. Un milieu que l’artiste connait bien, puisqu’il fait lui-même partie des Têtes de Vainqueurs, duo comique de cascadeurs de rue à deux roues. Voici un petit teaser du spectacle, c’est à l’image du personnage…

C’est aussi l’occasion de voir (ou revoir) son dernier clip mis en ligne récemment, avec un montage hilarant !



Parallèlement à sa comédie, il s’apprête à sortir début novembre un best-of en vinyl intitulé Le Moins pire de Didier Super. À noter également que sa BD, La vraie vie de Didier Super, qui retrace ses déconvenues avec le milieu du disque, est déjà disponible depuis le mois de septembre.

En cette période de pénurie d’essence, Didier Super entend bien démontrer qu’il a toujours du carburant dans le moteur. Pour tous ceux qui penseraient le contraire (et pour les autres aussi), rendez-vous donc à La Bellevilloise du 2 au 6 et du 10 au 13 novembre.

Toutes les infos sur son site www.didiersuper.com

Infos pratiques

Buried, ou comment oublier tout ce que vous pensiez savoir sur le cinéma
Critique de Blind Test: un bon petit nanar…
Vincent Brunelin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *