Electro
[Live report] Darkstar au Point Éphémère

[Live report] Darkstar au Point Éphémère

21 octobre 2015 | PAR Bastien Stisi

Dans un Point Éphémère forcément tout sombre, James Young et Aiden Whalley, qui ont redonné ces derniers mois au projet Darkstar une formation minimale à deux têtes, présentaient le très abouti Foam Island, ce troisième album paru chez Warp en début de mois.

Cet album, on l’avait découvert plus conceptuel que jamais, poursuivant l’effusion d’une électro souple, tordue et lancinante déjà entreprise sur News From Nowhere (quel joli titre d’album, encore une fois), mais en y ajoutant une série de samples issus du réel, extraits d’interviews captés dans le Nord de l’Angleterre et témoins des réalités fadasses et désillusionnées du XXIe siècle contemporain.

En live, si ces pastilles sonores s’échappent parfois des machines du tandem et permettent de faire cogiter dans les têtes, on n’oublie toutefois pas de permettre au public de cogiter aussi des gambettes, en étayant le chant (parfois vocodé) d’Aiden Whally dans des ambiances contraires quoique complémentaires, de la pop à peu près mélodique (« Stoke The Fire », « Go Natural », « Days Burns Blue ») au R&B pulsé (« Inherent In The Fibre », « Pin Secure »), de l’electronica lancinante (« Tilly’s Theme ») au post-dubstep azimut (« Need You », « Through The Motions »). Le tout est poussé par un jeu de lumière d’une sobriété logique, alternant l’éclairage de chacun des deux protagonistes avec une constance régulière.

Efficace quoiqu’un peu trop court (1 heure de live pour 3 albums, sans rappel, on est en droit d’attendre un peu plus), le live du duo s’achèvera sur « Hold Me Down », ce morceau qui achevait déjà News From Nowhere, synthétisation parfaite d’une perf qui aura tout autant convoqué l’idée de douceur sévère que celle de dureté ordinaire.

Visuels (c) : BS

[Critique] « Seul sur Mars », Matt Damon livré à lui-même dans un film spatial tendu
« Adama : Le monde des souffles » : Un enfant dans la guerre
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *