Musique
Des princes, des princesses

Des princes, des princesses

24 décembre 2010 | PAR La Rédaction

« Princes et princesses » : on ne saurait considérer la thématique princière comme étant très centrale dans le domaine des chansons populaires. Mais puisque c’est le jour des princes et des princesses sur Toutelaculture.com, jetons-nous au hasard dans ce thème et voyons un peu ce que nous y trouverons.

Assez spontanément, on pense à tous ces sobriquets et titres honorifiques (cf. une liste longue comme un bras d’éléphant, sur cette page Wikipedia) conférant de la noblesse à tant d’interprètes des musiques populaires : Elvis « The King » Presley, Michael « King of Pop » Jackson, le Prince de la Motown Marvin Gaye, and so on. Souvenir amusé aussi d’une époque guère lointaine où M(erde)6 – qui très certainement pratique toujours les mêmes menteries publicitaires – annonçait quasiment toute les semaines l’émergence de la « nouvelle petite princesse du R&B », du « petit prince du Raï »… Et l’on se prenait au rêve absurde d’une aristocratie poudrée et perruquée faite de chanteuses de R&B pleurard et putassier (Leslie, Wallen, Willy Denzey…) et de raï(’n’b) dégoulinant (Faudel, Amine…).  Et c’est sans compter les Princess Erika, Princess Aniès, la putassière Princess Superstar ou bien Will Smith, autrefoy « Fresh Prince » rappant sur une musique de Quincy Jones, classique des classiques des génériques de séries TV.

Mais si l’on cherche plus sérieusement du prince ou de la princesse dans la chanson populaire, avec dedans du vrai sang bleu et des quartiers de noblesse en veux-tu en voilà, c’est évidemment à la princesse Stéphanie de Monaco que l’on pense assez vite. Ô années 80 où le tiers de la population française semble avoir enregistré un 45-tours ! Ô démocratie musicale, égalité de la médiocrité des grands et de celle des petits ! Ô souvenir de « Comme un ouragan », claviers scintillants, mélodie inoubliable, paroles troublantes !

Mais lancés sur cette piste, nous avancerions vers des terres stériles où nous mourrions vite, hébétés et corrompus de déception : les vraies princesses ne chantent que rarement et le prince de Monaco fait plutost du bobsleigh et de la F1 que ses devoirs. Il faut plutost aller chercher du côté des contes pour enfants, adaptés par Disney. À l’image de Blanche Neige et de son « Some Day My Prince Will Come »… dont Cleo T et ses musiciens nous ont gratifié d’une reprise, que nous avions filmée en octobre et que voici :

C’est en fait à coup sûr du côté des contes passés à la moulinette Disney qu’on trouvera des princesses, comme l’illustre ce clip et le morceau easy-listening dégoulinant.

Voilà une musique, tirée elle aussi d’un dessin animé, Princesse Mononoké, mais qui a bien plus d’allure et d’allant :

 

La princesse moderne des livres jeunesse
Catherine Deneuve ou l’éternelle aura princière du cinéma français
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *