Classique

Mozart, Bach et Haydn réunis par l’ONPL

Mozart, Bach et Haydn réunis par l’ONPL

04 juin 2019 | PAR Sarah Reiffers

Pour l’avant-dernier concert de sa saison 2018-2019, l’ONPL réunit quatre œuvres qui partagent la même particularité : elles assemblent des esthétiques qui nous semblent contradictoires. Une soirée baroque et paisible, sous la baguette de Ton Koopman.

Bach, Haydn et Mozart ont laissé leur marque dans l’histoire de la musique classique, s’inspirant, s’influençant l’un l’autre et une longue série d’hommes et de femmes après eux. L’Orchestre National des Pays de la Loire réunit quatre de leurs œuvres pour une série de concerts à Nantes et à Angers.

La soirée s’ouvre avec la paisible Suite n°3 de Bach, enchaîne avec la plus anxieuse Symphonie n°98 de Haydn (la première à utiliser les trompettes et timbales dans la tonalité si bémol) et s’achève avec les sublimes chœurs liturgiques de Mozart, Ave Verum Corpus et la Messe du Couronnement. Ce programme réunit donc des œuvres qui s’amusent et se mettent à défi d’unir différentes danses et styles européens, de rompre les équilibres traditionnels et d’associer le populaire au savant, la musique liturgique à l’air d’opéra.

Pour faire vivre ces œuvres l’ONPL a invité cinq artistes habitués du répertoire baroque. Avec la musique de Mozart entrent en scène les solistes Yetzabel Arias Fernandez (dont la voix puissante se prête à merveille au répertoire), Maarten Engeltjes, Tilman Lichdi et Klaus Merten – ensemble ils mêlent, font s’opposer et se répondre leur tessiture, du soprano à la basse, avec brio. Ces quatre là sont rassemblés sous la baguette du chef néerlandais Ton Koopman, spécialiste des doigtés, instruments et manuscrits anciens, et dont la passion, la joie et l’énergie se lisent tout entier dans ses gestes et sur sa figure. Lundi soir ils furent très chaleureusement applaudis par le public angevin (très (voire trop) au chaud justement dans la nouvelle salle du Centre de congré), et sont sans nul doute attendus de pied ferme à Nantes en milieu de semaine.

Messe du Couronnement. A La Cité de Nantes les 5 et 6 juin, 20h30. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Visuel : ONPL / Foppe Shut

« Le mimétisme n’a aucun intérêt » : Nicolas Vallet, metteur en scène
Gagnez 2×1 pass Samedi pour le festival Terres du Son
Sarah Reiffers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *