Classique

Festival Ma Vigne en Musique : Jeunes interprètes à l’honneur

Festival Ma Vigne en Musique : Jeunes interprètes à l’honneur

14 avril 2019 | PAR Victoria Okada

Au cours de son deuxième week-end axé sur la musique de chambre, le Festival Ma Vigne en Musique a accueilli le Quatuor Yako le jeudi, Danien Ventula et Gaspard Dehaene le vendredi, et les petits musiciens lauréats du Concours Steinway & Sons / Prodiges Art 2019 le samedi matin, sur la scène de la Salle des Synodes du Palais des Archevêques, à Narbonne.

Le deuxième week-end démarre fort le soir du jeudi 11 avril avec le Quatuor Yako, résident ProQuartet et le 3e prix au Concours International Orlando (Pays-Bas) en 2017. Les anciens étudiants du Conservatoire national supérieur de la musique de Lyon ont poursuivi leur études à la Hochschule de Munich. Récemment applaudis à l’Auditorium du Louvre, les quatre musiciens jouent ce soir-là le Quatuor op. 41 n° 3 de Schumann, Errinerung de Laurent Lefrançois et le Quintette avec piano op. 34 en la mineur de Brahms. Leur interprétation, un peu timide au début, devient rassurante dans l’œuvre de Lefrançois dont le lyrisme initial, presque romantique, cède au rythme plus marqué, quasi folklorique, avant de retrouver le calme du début. Ils laissent ensuite libre cours à leur fougue dans le Quintette de Brahms accompagné de Cyril Guillotin, directeur artistique du Festival. Le « Scherzo » est une véritable course passionnée où les quatre instrumentistes et le pianiste se mettent fiévreusement en concurrence dans cette œuvre intense et virtuose.

Le vendredi 12 avril, le violoncelliste Damien Ventula et le pianiste Gaspard Dehaene, deux artistes « Génération SPEDIDAM », offrent un concert dans l’intimité d’un salon de musique du 19e siècle romantique. Des vrais mélomanes se pressent pour écouteur leurs musiciens préférés qu’ils ont applaudis avec enthousiasme l’année dernière, et ils n’ont pas été déçus. Dans la Sonate pour violon de Franck (transcription pour violoncelle) et la 1erSonate pour violon en sol majeur de Brahms op. 78, transcrite en ré majeur pour violoncelle, Damien Ventula explore mille visages de son instrument, tour à tour rêveur, chantant, inquiétant ou encore joyeux, alors que Gaspard Dehaene le seconde ou le guide selon les pages. Entre ces deux chefs-d’œuvre, ils jouent trois extraits de Haïkus de Thierry Huillet. Les pièces, très courtes à l’image des poèmes de maîtres japonais d’époques anciennes, ne sont pas dépourvues d’humour comme ce bruit d’eau gelée qui s’éclate après le silence d’une nuit profonde. Le concert se clôturait avec le Salut d’amour d’Elgar et la Valse sentimentale de Tchaïkovski dans une ovation debout.

Le matin du vendredi, nos deux musiciens ont donné une séance scolaire avec des extraits du programme du soir, devant 250 enfants de CP et de CM1. Préparés par les professeurs, les petits posent des questions spontanées, pertinentes, piquantes ou drôles, auxquelles le violoncelliste, le pianiste mais aussi Cyril Guillotin et la compositrice Françoise Choveaux, répondent, en approfondissant un peu plus les aspects abordés : organologie, technique, interprétation, composition…

Samedi matin, au cours du concert « Les Talents de demain », trois enfants de 9 à 11 ans jouent chacun une ou deux pièces soigneusement travaillées. Ainsi, Alexandre et Nicolas T., deux frères de 11 et 9 ans venus de Toulouse, et Hannah V., 10 ans, de Narbonne, interprètent au piano des œuvres de Ginastera (Danza de la moza donasa, 2e danse argentine op. 2), Chopin (Etude op. posth. en fa mineur), Debussy (1er Arabesque), Prokofiev (Attrape qui peut, extrait de l’op. 65), Schubert (4eImpromptu op. 90), Jean-Claude Soldano (Mazurka en ré mineur) ; Nicolas, qui est également violoniste, joue avec son frère Ferdinand Küchler (Concertino op. 12), Paganini (La danse des sorcières). Tous ont recueilli des applaudissements enthousiastes de la salle. Bonne continuation aux jeunes musiciens !

Le festival se poursuit ce dimanche 14 à 16h à Vinassan (Château de Marmorières) avec le Quatuor Les Hanches Hantées, le mardi 16 avril, vendredi 19, samedi 20 (Orchestre de chambre de Toulouse et les Hanches Hantées ; ciné concert avec Pascal Contet) à Narbonne et le dimanche 21 à Guissan (château Le Bouïs, Geoffroy Couteau).

Photo : Séance scolaire avec Gaspard Dehaene et Damien Ventula dans la Salle des Synodes du Palais-Musée des Archevêques à Narbonne, 12 avril 2019 © Victoria Okada

Les mystères de La chambre d’Isabella de Jan Lauwers à la MC93
« Sans lendemain » de Jake Hinkson : Grand prix de littérature policière 2018
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *