Classique

Le concours International Leopold Bellan poétise avec le talent

Le concours International Leopold Bellan poétise avec le talent

11 novembre 2018 | PAR Christophe Dard

Le samedi 3 novembre, la 92ème édition du concours de musique et d’art dramatique a récompensé les lauréats, solistes ou ensembles, venus des quatre coins du monde. Le concert de clôture, au CRR de Paris, a montré la virtuosité des impétrants et la grande variété des disciplines, des styles et des instruments représentés au sein de ce concours unique, prestigieux et indétrônable.

 

 

A quoi pouvaient bien penser les gagnants du cru 2018 du concours Leopold Bellan, tout sourire et très élégants dans leurs tenues de soirée, lorsqu’ils se sont vus remettre leurs prix lors de la soirée de gala au CRR de Paris, sur une scène où deux pianos siégaient en majesté et devant un parterre d’applaudissements ? Ont-ils pensé à celles et ceux qui ont précédemment été distingués lors de ce concours fondé en 1926 par Leopold Bellan, un industriel et homme politique qui voulait donner à tout le monde un accès à la culture, l’une des conditions essentielles pour accéder à la liberté. Car la liste des lauréats célèbres est longue. Olivier Messiaen, Eric Artz, Brigitte Engerer, Michel Polnareff, Jean-Laurent Cochet, Barbara… Ils ont été récompensés par cette référence des concours destinés aux jeunes musiciens et qui fut même pendant longtemps l’un des seuls en la matière. Concours de musique et de déclamation à sa création, les prix ont été remis jusqu’en 1950 à la Sorbonne par le Président de la République ou un ministre. Devenu concours international de musique et d’art dramatique en 2005, la direction est composée depuis six ans du compositeur et arrangeur de musique Rémi Guillard, de Hélène Berger, fondatrice et directrice artistique du Cap Ferret Music Festival, de Federico Fait et de Françoise Perenchio. Sous l’égide de cette équipe, le concours Bellan est redevenu incontournable. Avec plus de 400 candidatures par an, il accompagne ses lauréats dans la suite de leur carrière professionnelle.

Cette année, 48 heureux élus ont été couronnés dans 18 disciplines, du jazz au piano en passant par l’accordéon classique (une discipline peu représentée dans les concours français), la clarinette, le trombone, le chant, la musique de chambre ou bien encore le saxophone. Le concours Bellan est une maison de couture sur la plus belle avenue du monde, celle de la musique. Les instruments sont des étoffes précieuses, touchées avec délicatesse par les musiciens et qui défilent en grâce chamarrée devant un public conquis.

Lors du concert de clôture, certains moments ont été inoubliables. DongYong Noh, prix d’honneur de chant, a une voix puissante tandis que Su A Park, prix spécial du jury et second prix de chant, a du cristal dans les cordes vocales. Prix spécial du jury et premier prix de flûte traversière, Judy Jeongyeon Lee n’est encore qu’une enfant mais elle maîtrise parfaitement son instrument d’où s’échappe des notes romantiques aussi légères que des plumes. Premier prix et prix spécial de musique de chambre, le quintet Astréos, avec Arthur Decaris et Geoffrey Holbe aux violons, Jean-Baptiste Sautereau à l’alto, Albéric Boullenois au violoncelle et Clément Rataud au piano, a emporté l’adhésion du public par un prix logiquement mérité malgré une vive concurrence.

Les lauréats du concours Bellan 2018
Noé Leclerc (trio) – Prix d’honneur de jazz
Samuel Tessier (quintet) – Prix d’honneur de jazz
Kamei Ayano & Sato Megami – Prix d’honneur de piano quatre mains
Théo Ould – Prix d’honneur d’accordéon
Duo Mouseon avec Galoyan Narek & Esaulova Marrie – Prix d’Honneur de deux Pianos
Seung Hwan Lee – Prix d’honneur de clarinette
Raphaël Gagu – Prix d’honneur de trombone
Dongyong Noh – Prix d’honneur de chant
Quatuor Aeolina (quatuor) d’accordéons avec Thibaut Trosset, Yohann Juhel, Théo Ould et Antony Millet – Prix d’honneur de musique de chambre
Quatuor Avena (quatuor)  de saxophones avec Nicolas Allard, Adam Campbell, Fabio Cesare, Sumika Tsujimoto – Prix d’Honneur de musique de chambre

PRIX SPÉCIAUX
Judy Jeongyeon Lee – Prix spécial du jury et Premier Prix de Flûte traversière
Quintette Astréos (quintet) avec Arthur Decaris et Geoffrey Holbe, violons ; Jean-Baptiste Sautereau, alto ; Albéric Boullenois, violoncelle ; Clément Rataud – piano – 1er Prix et Prix  spécial de musique de chambre
Siki Inoué – Prix jeune espoir chant
Su A Park – Prix spécial du jury et second Prix de chant

PRIX DU PUBLIC (désigné lors de la super finale pendant la soirée de gala)
Quintet Astreos

PRIX DES PARTENAIRES
Université de Vienne : Kamei Ayano & SATO Megami
Cap Ferret Music Festival et Cap Ferret Music Open : Quatuor Aeolina, Quatuor Avena et Duo Mouseon
Les Concerts de Saint Cloud : Quintette Astréos et Noé Leclerc (trio)

Christophe Dard

La playlist des stars
Un week-end au Salon du Cheval d’Angers
Christophe Dard
Diplômé d'un Master d'histoire contemporaine et d'une école de radio, Christophe est journaliste, passé notamment par Europe 1. Il travaille depuis 2013 pour Toute la Culture.Compte Instagram : https://www.instagram.com/christophe_dard/?hl=fr

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *