Actu
Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (50)

Ces musiciens qui se filment dans leur confinement (50)

06 mai 2020 | PAR Victoria Okada

Certains pays commencent le déconfinement, mais restons chez nous le plus possible. Comme nos musiciens d’ailleurs !

  • Nous soutenons les artistes en diffusant leurs initiatives, mais vous pouvez également soutenir vous-mêmes en refusant le remboursement de vos billets de concerts annulés, en faisant des dons spontanés à des institutions de votre choix, ou encore en signant des pétitions accompagnées ou non des dons :
    Liste des pétitions sur Change.org
    Liste des pétitions sur MesOpinions.com
  • Un site de concerts virtuels Classique sur Canapé (tous les jeudis à 18h) propose des abonnements de 4, 8, ou 12 concerts à des prix modiques de 15, 30 et 40 €.
  • A l’initiative du pianiste David Fray et des Quatuors Modigliani, Ebène et Diotima, les musiciens indépendants ont publié une Tribune sur le site de France Musique. Les musiciens qui ne sont pas encore sur la liste et désireux d’y figurer peuvent contacter les organisateurs.
  • Si vous connaissez des initiatives en faveur des musiciens, faites-nous savoir !

Deux contreténors Mathieu Salama et Benjamin Locher nous offrent un moment baroque depuis leur salon : Sound the trumpet de Purcell, extrait d’un prochain album « Furioso Barocco ».

Joë Christophe interprète, avec Rémi Delangle (notre sélection n° 32) et Philippe Berrod, Les Sauvages de Rameau sur des clarinettes modernes, accompagnés de Suzanne Ben Zakoun.

Le joueur de théorbe Daniel Zapico joue un Fandango sur son instrument !

Ramon Ortega Quero et Tamar Inbar aux hautbois et Erin Bouriakov et Denis Bouriakov aux flûtes, proposent l’ « Allegro » du Concerto pour quatre violons en ré majeur de Telemann arrangé pour deux flûtes et deux hautbois.

Ensemble Saxologie est dans le 4e mouvement du Troisième Quatuor à cordes (si, si !) de Philip Glass.

Le Quatuor Cobalt vous propose depuis Montreal un arrangement pour quatuor à cordes de When I’m Sixty-Four, de Beatles.

Les violoncellistes de la Camerata Internacionale de Barcelona jouent Pavane op. 50 de Fauré.

Alice Miller-Wrate, violoniste du Pacific Symphony et ses filles sont sur la porche de la maison de son beau-père. Devant un petit public de voisins, elles offrent « Air » de la Suite pour violon et clavecin de Robert Pound, interprété ici aux violons et violoncelle.

Photo © Camerata Internacional de Barcelona

En quarantaine sensuelle avec le Verrou : « Punir d’aimer » d’Octavie Delvaux
L’interview confinée de Clément Nouet : « Il est important de conserver le lien avec nos visiteurs »
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *