Musique
Chris Squire, bassiste du groupe Yes, est décédé

Chris Squire, bassiste du groupe Yes, est décédé

30 juin 2015 | PAR Elodie Schwartz

Il avait 67 ans et s’est éteint à la suite d’une leucémie. Portrait de Chris Squire, célèbre bassiste du groupe de rock britannique Yes.

La mauvaise nouvelle est tombée dans la nuit de dimanche à Lundi. Chris Squire, légende du rock progessif et bassiste du groupe Yes, est mort d’une leucémie qu’il combattait depuis plus mois selon Radio FIP. Il aurait succombé à sa maladie chez lui à Phoenix, dans l’Arizona. Le groupe a annoncé son décès sur Twitter, « le cœur lourd et avec une immense tristesse » après avoir perdu son pilier. Chris Squire fut le seul musicien à avoir fait partie du groupe pendant 47 ans depuis sa formation à Londres en 1968. Comme l’explique Le Monde, il était le seul à avoir participé à toutes les tournées et tous les albums du groupe. Mais le mois dernier, « il avait annoncé qu’il ne prendrait pas part à la prochaine tournée, qui devait débuter en août. Il suivait depuis un traitement à Phœnix pour une leucémie érythroïde aiguë, une forme rare de cette maladie. »

Né dans le nord-ouest de Londres en 1948, Chris Squire était fils d’un chauffeur de taxi et d’une mère au foyer. Il avait été renvoyé de son école en 1964 pour avoir porté les cheveux trop longs. Quelques années plus tard, après plusieurs projets de groupe sans lendemain précise Radio FIP, il fonde Yes avec Jon Anderson, groupe mélangeant rock, jazz, musique classique, fusion et folk. Au sein de ce groupe emblématique, Chris Squire faisait partie de ceux qui contribuent à porter toujours plus loin la pratique de leur instrument. « Il s’était affirmé comme un maître de la basse, poussant loin les expérimentations et la virtuosité, notamment sur scène » conclut Le Monde.

Parmi les albums les plus connus de Yes figurent The Yes Album et Fragile (1971), Close to the Edge (1972), Tales from Topographic Oceans (1973), Relayer (1974) et Going for the One (1977). On vous laisse (re)découvrir quelques-uns de ses titres.


Visuel : © Wikipédia / Vidéos : © Youtube

JC de Castelbajac x Petit Bateau : une collab’ pop et fun
[Live Report] Barrière Enghien Jazz Festival, Tiken Jah Fakoly et Marcus Miller, chaleur du reggae et exaltation flamboyante du jazz fusion
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture