Classique
L’agenda Classique de la semaine du 29 juin

L’agenda Classique de la semaine du 29 juin

29 juin 2015 | PAR Elodie Martinez

Alors que l’Opéra Comique a clôturé sa saison, son tricentenaire et l’ère Jérôme Deschamps par un superbe concert samedi soir marquant le début d’une pause de 18 mois, les Festivals continuent de ponctuer cette semaine à venir, de même que les ballets : la fin de saison approche, mais elle se fera en feux d’artifice!

Lundi 29 juin a lieu la Première de La Fille mal gardée au Palais Garnier, dirigé musicalement par Philip Ellis et avec Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet. Il s’agit là du plus ancien ballet d’action connu du répertoire français tout en étant le premier ballet moderne, créé au Grand-Théâtre de Bordeaux quelques jours seulement avant la Révolution française. Une petite page de l’Histoire à découvrir! Informations.

Mardi 30 juin, pour son dernier concert de la saison, la Salle Gaveau accueille le pianiste Maxence Pilchen pour un récital Chopin « De Majorque à Nohant ». Informations. Jordi Savall occupe quant à lui les trois salles de Versailles pour une « Nuit des rois » étourdissante au programme extrêmement riche ; mais rien de si étonnant pour une soirée triplement royale! Informations. Au Festival de Saint-Denis, rencontre de haute volée entre le chef Diego Matheuz et Gautier Capuçon pour un programme Haydn, Mozart et Beethoven. InformationsA Lyon, l’Opéra présente pour la deuxième fois le superbe ballet Atvakhabar Rhapsodies qui sera également retransmis en direct sur la place des Terreaux le samedi 4 juillet. Ne manquez pas cette (re)découverte phénoménale et originale d’un pays totalement inconnu! Informations.

Mercredi 1er juillet, rendez-vous dans les Jardins de l’Orangerie du Château de Versailles pour « Le Roi de Feu », un spectacle pyrotechnique du Groupe F fêtant ainsi pour 5 dates le tricentenaire de la mort de Louis XIV en cette année 2015. Informations.

Jeudi 2 juillet, roulement de tambour : voici l’ouverture du grand Festival d’Aix-en-Provence (après le festival d’Aix en juin) avec pour commencer Alcina servi par deux des plus grands noms de la scène française actuelle, à savoir Patricia Petibon et Philippe Jaroussky dans une mise en scène de Katie MitchellInformations. Parallèlement, c’est la clôture du Festival de Saint-Denis avec Daniele Gatti, l’Orchestre National de France et le Choeur de Radio France accompagnés pour ce Requiem Allemand de Brahms par Peter Mattei et Annette Dasch. Informations. Enfin, le Midsummer Festival (dont nous vous avons déjà parlé) continue de proposer des rencontres alléchantes avec cette fois un concert « The Tempest » Rameau-Purcell par l’Ensemble Les Ombres : informations.

Vendredi 3 juillet et le lendemain, l’Opéra national du Rhin donne à Strasbourg sa production de Il Matrimonio Segreto joué précédemment à Colmar et Mulhouse en mars-avril. L’occasion de vous rattraper si vous l’aviez alors manqué! Informations. Ce jour marque également le lancement du Festival de Chambord avec Doulce Mémoire pour Magnificences à la cour de François Ier, spectacle mêlant musique, chant, danse acrobatique et costumes luxueux. Informations. A Aix-en-Provence se tient parallèlement la Première de l’Enlèvement au sérail mis en scène par Martin Kušej avec, entre autre, Tobias Moretti, Jane Archibald et Rachele Gilmore. Informations.

Samedi 4 juillet, Première de l’Anatomie de la sensation pour Francis Bacon de Wayne McGregor à BastillePeter Rundel  dirige pour l’occasion l’Ensemble intercontemporain accompagné par 4 solistes de jazz pour cette oeuvre créée en 2011. Informations. A Versailles, encore une soirée royale cette semaine dans les Orangeries avec le « Gala Anna Netrebko & Friends » : à la soprano russe se joignent la mezzo Ekaterina Gubanova, le ténor Aleksandrs Antonenko et la basse Ildar Abdrazakov pour un programme 100% italien qui fait saliver d’avance : informations. Enfin, pour les non parisiens, ce jour marque également le lancement du Festival Musique et Nature en Bauges, qui aura lieu en weekend jusqu’au 15 août et qui accueille, entre autres, Le Choeur Accentus, Vanessa Wagner et Romain Champion dans un programme Schubert ; L’Academia Montis Regalis de Turin dans un programme Vivaldi,  ; Raphael Sevère et le Quatuor Prazak dans un programme Dvorak, Suk, Brahms ;  François Lazarevitch, Jean Rondeau et Lucille Boulanger dans l’intégrale des sonates pour flûte de Bach ;  Tedi Papavrami dans l’intégrale des Sonates et partitas de Bach ou encore L’Ensemble Unisoni dans les Cantates Festives pour les élections de Bach. Informations. Enfin, les lauréats HSBC donnent à Aix-en-Provence leur concert annuel. Informations.

Dimanche 5 juillet, l’Opéra national de Lyon sort de ses murs pour donner au Festival d’Aix-en-Provence un diptyque Iolenta/Perséphone sous la direction de Teodor Currentzis et mis en scène par Peter Sellars. En attendant de venir la saison prochaine dans la capitale des Gaules, Ekaterina Scherbachenko et Dmitry Ulianov tiennent ici les rôles principaux de Iolenta tandis que Dominique Blanc et Paul Groves tiennent ceux de Perséphone. Informations.

L’agenda culture de la semaine du 29 juin
La mascotte du Brésil pour les JO 2016 dévoilée
Elodie Martinez
Après une Licence de Lettres Classiques et un Master en Lettres Modernes, Elodie découvre presque par hasard l'univers lyrique et a la chance d'intégrer en tant que figurante la production du Messie à l'Opéra de Lyon en décembre 2012. Elle débute également une thèse (qu'elle compte bien finir) sur Médée dans les arts en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis, en parallèle d'un stage dans l'édition à Paris, elle découvre l'univers de la rédaction web et intègre l'équipe de Toute la culture où elle participe principalement aux pages d'opéra, de musique classique et de théâtre. Elle a aussi chroniqué un petit nombre de livres et poursuit l'aventure une fois rentrée sur Lyon. Malheureusement, son parcours professionnel la force à se restreindre et à abandonner les pages de théâtre. Aujourd'hui, elle est chargée de projets junior pour un site concurrent axé sur l'opéra, mais elle reste attachée à Toute la culture et continue d'être en charge de l'agenda classique ainsi que de contribuer, à moindre échelle, à la rédaction des chroniques d'opéra.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *