Musique

Bumcello et Mina Tindle, deux univers se rencontrent au festival Chant Libre

Bumcello et Mina Tindle, deux univers se rencontrent au festival Chant Libre

27 octobre 2012 | PAR Charlotte Bonnasse

Les univers lyriques de Bumcello et celui de la folkeuse Mina Tindle vont se croiser le temps d’une soirée au Théâtre de Verre, pour le festival Chant Libre 2012 qui se déroule annuellement au mois de novembre dans la petite ville de Chateaubriant. Deux styles, trois personnalités, une soirée à ne pas manquer… A vos agendas !

Bumcello, c’est le croisement de deux univers parallèles, Vincent Segal et Cyril Atef. Les deux têtes pensantes de Bumcello rappellent le générique de la série Amicalement vôtre : des histoires parallèles, mais de troublantes similitudes dans les goûts et les choix artistiques. L’un (Vincent) est rémois et violoncelliste, l’autre (Cyril) est percussionniste et a grandi aux Etats-Unis. Leurs chemins se croisent en 1996, à Paris, par l’entremise du saxo Julien Loureau. Nourries d’influences multiples et bigarrées (raegga, dub, punk, jungle mais aussi rumba, gnawa, soul, samba), leurs improvisations deviennent rapidement le socle commun du son Bumcello (à prononcer « beumechello »).

Véritable concentré de la sono mondiale, le duo côtoie des artistes tels Ben Harper, Cesaria Evora, Cheb Mami, Matthieu « – M – » Chedid ou Susheela Raman. Lire notre critique de leur tout dernier opus, AL.

Quant à Mina Tindle, elle s’est imposée sur la pointe des pieds sur la scène parisienne folk, et parvient à créer un univers personnel, aussi fragile que plein d’élan.

Réserver ici.

 

[Live Report] Great Mountain Fire à la Cave aux Poètes
Simon sur les rails d’Adrien Albert
Charlotte Bonnasse

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *