Musique
Bruce Springsteen « Letter To You » : l’album le plus personnel de sa discographie.

Bruce Springsteen « Letter To You » : l’album le plus personnel de sa discographie.

05 décembre 2020 | PAR Jean-Christophe Mary

Dans son nouvel album, le Boss aborde les questions existentielles qui cristallisent le mal de vivre du siècle nouveau. Un pur joyau.

Dans la foulée de Western Stars paru (2019),  Letter To You est album introspectif, à l’image de ces années 70 où Bruce Springsteen a démarré sa carrière. En ce sens, ces douze titres sont la suite logique de sa biographie « Born To Run » (Albin Michel) et de son spectacle seul en scène qu’il donnait à Broadway en 2018.  Springsteen continue de revisiter ici ses fantômes, lestés du poids du passé, fantômes qui n’ont jamais cessé de le hanter . En jetant un œil dans le rétroviseur, le songwritter de 71 ans est aujourd’hui bien conscient que la route déjà parcourue est bien plus longue que le chemin restant à effectuer. Le chanteur se replonge dans les 70’s, ce « good old times » et nous offre 12 nouveaux titres parmi lesquels « If I Was the Priest, Janey Needs a Shooter et Song for Orphans » écrits en 1972 à l’époque où il venait de se séparer de son premier groupe, les Castiles, pour signer un contrat d’artiste solo chez CBS.

Pour la première fois depuis  Working on a Dream (2009), le Boss a convoqué le E Street Band au complet pour enregistrer dans des conditions live. Véritable tour de force Letter To You a été enregistré en seulement 4 jours. Ce genre de voyage musical rétrospectif déjà entrepris par le passé sur Born to Run, Tunnel Of Love  ou Darkness on the Edge of Town trouve une nouvelle place dans la discographie chargée du Boss.

Ici Bruce Springsteen porte à nouveau un regard sur des thèmes qui lui sont cher : la mort, les épreuves de la vie et de l’amour. Ces titres raisonnent pourtant comme une célébration à la vie, comme une sorte d’invitation à nous dire : « vivez le moment présent ! ». Construit autour de chansons solides, l’opus sonne de manière organique « à l’ancienne » comme au bon vieux temps, avec de vrais instruments, sans bidouillages studio. Les mots sont intemporels, brillent par leur éclat et claquent bruyamment derrière ces guitares rythmiques vrombissantes, avec cette redoutable basse batterie qui vous fait taper du pied. Si l’on était dans une autre époque, c’est à dire à mille lieux des hits electro dance qui trustent les playlist des radios aujourd’hui, des titres comme « Power of Prayer » « Ghosts » (hommage à son saxophoniste disparu Clarence Clemons ) seraient/ seraient des hits en puissance quand « Burnin ‘Train » et « Letter To You » deviendraient des incontournables du rock FM. Le disque ouvre sur « One Minute You’re Here » et se conclue par « I ‘ll See You in My Dreams, deux hommages à la vie et aux gens que le chanteur a aimé et perdu en cours de route. A travers cet album en forme de thérapie personnelle, on retrouve le Boss, humble, authentique avec ses mots et sa musique dans sa perpétuelle quête du graal. En ce sens Letter to you est certainement le disque le plus personnel de sa carrière.

 

 

Bruce Springsteen, Letter To You (Columbia/Sonymusic). Sortie le 23/10/2020

 

1-One Minute You’re Here

2-Letter to You

3-Burnin’ Train

4-Janey Needs a Shooter

5-Last Man Standing

6-The Power of Prayer

7-House of a Thousand Guitars

8-Rainmaker

9-If I Was the Priest

10-Ghosts

11-Song for Orphans

12 I’ll See You in My Dreams

visuel: couverture de l’album

 

Concert des Révélations des Victoires de la musique classique 2020 aux Invalides
VIDÉO : INTERVIEW confinée avec MARINA KAYE.
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture