Essais
Bruce Springsteen « Born To Run » Albin Michel

Bruce Springsteen « Born To Run » Albin Michel

20 octobre 2016 | PAR Jean-Christophe Mary

Guitare en bandoulière et poing levé, cinquante ans que le chanteur américain martèle ses hits rock and roll avec une indéfectible énergie. Dans une autobiographie sincère et émouvante, Le Boss se dévoile en toute intimité.  

.

« Born to Run », voilà l’autobiographie du nom de l’album qui a tout déclenché, l’album de référence du reste de sa discographiedonne au lecteur un remarquable aperçu des événement qui ont conduit la vie et la carrière de Bruce Springsteen. Si les chansons de Springsteen nous sont familières, ce livre ouvre la porte de sa vie intime.  Les motivations, les démons, l’angoisse, les joies, les craintes, les espoirs, les rêves, tout ce qui façonné l’homme et l’artiste au cours de ces 50 années de scène est raconté ici à travers des mots d’une franchise frappante. Si on connaissait le brillant song writer, on découvre aujourd’hui l’écrivain. A travers une sincérité désarmante, le chanteur revient sur ses premières années, son éducation, l’influence de ses familles irlandaises et Italiennes du New Jersey, les questions qui ont influencé la façon dont il pense, comment il s’est forgé son éducation musicale, ces petits bars de bord de mer dans lesquels il commença à chanter mais aussi des anecdotes sur sa famille, ses doutes, ses peurs. Avec l’humour qu’on lui connaît il  nous raconte sa scolarité, ses anges et ses démons, se montre étonnant de franchise sur la maladie mentale de son père mais aussi sa propre dépression, sur cette anxiété qui le ronge au quotidien, ces 25 ans de psychanalyse pris entre le dysfonctionnement familial et ses propres  luttes avec la gloire et le succès.

A travers ce récit humble et authentique, tout est raconté avec gravité et l’humour qu’on lui connaît. Ainsi on comprend mieux sa passion pour la musique, cette quête du graal entre construire sa carrière et sa thérapie personnelle. Petites anecdotes de scènes ( le stress ressenti au concert d’Amnesty International en 1988) ou sur la route, Springsteen se replonge aussi sur ses albums les plus importants.

« Écrire sur soi-même, c’est un drôle de truc, explique le chanteur dans un passage du livre. Mais pour un projet comme celui-là, l’auteur a fait une promesse, celle de montrer son esprit au lecteur. Dans ces pages, j’ai essayé de le faire ». Si Bruce Springsteen est né pour courir, il est fait pour écrire.

Vous pouvez lire toutes les interviews que vous voudrez, aucune ne fournit autant de détail sur la façon dont tout cela est arrivé.

Jean-Christophe Mary

Une foire Art Elysées élégante entre les Champs-Elysées et le Park Hyatt
Agenda culturel des vacances de la Toussaint
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *