Musique
B.A.C.H Olivier Vernet Organise Schumann

B.A.C.H Olivier Vernet Organise Schumann

11 janvier 2011 | PAR Bérénice Clerc

2010 était l’année Schumann, elle s’est achevée en beauté grâce à Olivier Vernet et sa passion pour l’orgue, référence absolue depuis maintenant plusieurs années.

 

Schumann a rêvé et écrit ses œuvres pour piano-pédalier, instrument insolite s’il en est, digne successeur du clavecin pédalier de notre ami Bach.

L’adaptation à l’orgue pourrait sembler problématique, tessitures changées dans le grave, octaves doubles…Olivier Vernet s’affranchit de ces difficultés et les résout en se référant à certains arrangements du même ordre de César Franck pour l’œuvre de valentin Alkan.

Il nous offre une version éclatante de clarté et de liberté, le pianisime déborde au point d’en oublier l’orgue.

Les couleurs de la musique de chambre chère à Schumann nous illuminent grâce aux registrations habillements sélectionnées pour un discours libéré.

La fraicheur, la légèreté et l’élégance des six études écrites strictement sur le principe du canon, sont miraculeuses.

Le dynamisme nous emporte à l’écoute des quatre esquisses à l’approche quasi orchestrale.

L’essence du contrepoint est contenue dans les six fugues sur les quatre lettres de B.A.C.H donnant leur nom à l’album et s’approchant le plus de l’orgue.

Schumann nous montre une fois de plus ici son génie et nous transporte avec seulement quatre notes créant son propre art de la fugue, en hommage à son maître.

Nous sommes face à un orgue d’exception, une nouvelle esthétique magnifiquement restauré en 2003 par la manufacture Toussaint. Il brille comme un diamant aux mille facettes sous les mains d’Olivier Vernet.

La très belle prise de son spatiale et précise se met au service de cette musique à écouter d’urgence.

Robert Schumann (1810-1856) : L’œuvre pour orgue : Six études en forme de canon pour piano-pédalier op. 56 ; Quatre esquisses pour piano-pédalier op. 58 ; Six fugues sur le nom de B. A. C. H. pour orgue ou piano-pédalier op. 60. Olivier Vernet à l’orgue Stiehr-Jacquot (1859/1873) de l’église Saint-Michel de Wisches (Alsace). 1 CD Ligia Lidi Durée totale 60’23’’.

oliviervernet.com

 

 

Jeudi Noir, voisins de L’Elysée !
La 31e édition du Salon du livre de Paris du 18 au 21 mars 2011
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture