Musique
Après 22 ans d’attente, (enfin) le nouvel album de My Bloody Valentine

Après 22 ans d’attente, (enfin) le nouvel album de My Bloody Valentine

06 février 2013 | PAR Lucie Droga

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe dans le monde du « shoegazing », plus communément appelé rock alternatif : vingt-deux ans après leur dernier album, le très remarquable Loveless, le groupe irlandais, sans avoir annoncé la nouvelle, a sorti m b v disponible sur leur site depuis le 2 février.

On n’y croyait plus, ou presque: pourtant My Bloody Valentine, qui s’était tu depuis 1991, a révélé à un public excité une nouvelle composition, m b v. Neuf morceaux ; c’est dire que cet album de 46 minutes 29 est un concentré de chansons organiques, véritable tsunami musical qui valait la peine qu’on attende aussi longtemps. Sur leur site mybloodyvalentine.org, les musiciens originaires de Dublin ont mis à disposition les neuf chansons, en proposant, au choix : le téléchargement, la commande du CD ou du vinyle. Si on pourra trouver le disque en vente chez tous les bons disquaires à partir du 22 février, l’album est néanmoins disponible gratuitement sur la chaîne Youtube  du groupe The OfficialMBV.

Avec une nouvelle comme celle là, il y a forcément de quoi disjoncter : il faut dire que les problèmes auditifs de Kevin Shields, chanteur,  guitariste et tête pensante du groupe, s’étaient aggravés ces dernières années et que beaucoup s’imaginaient ne plus jamais avoir le plaisir d’entendre sa formation. Pourtant, My Bloody Valentine fait partie de ces groupes, qui, à l’instar de Jason Pierce et de son Spirtitualized, arrivent à ressusciter même lorsque plus personne n’y croit. Et quand on repense au singulier Loveless sorti en 1991, où l’innocence et les larsens se mêlent dans un esthétisme candide mais pourtant ultra sonique, ce n’est pas pour nous déplaire.

Leur cinquième album s’ouvre sur une tornade expérimentale : « She Found Now » est une invitation au voyage, là où n’est peut être pas que « luxe, calme et volupté, mais déchaînement d’éléments sonores sur un tapis de velours. Suit « Only Tomorrow », « Who Sees You » et « Is This and Yes », aux colorations grisées, mais, loin de la brutalité qu’on reconnaît au groupe, portées par des touches lumineuses et veloutées. Il faudra attendre après « If I Am » et « New You », le très dérangeant « In Another Way », morceau obsédant qui se perd réellement dans des méandres sonores, et contamine le reste de l’album, « Nothing Is » et « Wonder Two ».

Pour sûr, m b v connaîtra le même destin que son prédécesseur Loveless : un disque sorti tout droit du tombeau, qui s’érige et trouve fièrement sa place au milieu des vivants.

 

Visuel : pochette de l’album m b v

Image à la Une : capture d’écran du site becauselondon.com

Episode 12 de la web série de Steve Catieau : Le prolongement de moi
Prends garde à toi de Fanny Chiarello
Lucie Droga

One thought on “Après 22 ans d’attente, (enfin) le nouvel album de My Bloody Valentine”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture