Classique
8 Festivals de musique classique à ne pas manquer en mai et juin

8 Festivals de musique classique à ne pas manquer en mai et juin

24 mai 2021 | PAR Victoria Okada

Depuis le milieu du mois, c’est la valse des annonces de programmations de festivals. Pendant la période de fermeture des lieux de culture, les organisateurs ont travaillé dur pour prévenir toutes les éventualités du maintien ou non de leurs manifestations. S’il est encore difficile d’inviter de grands orchestres et chœurs sous les conditions sanitaires imposées, ils peuvent enfin mettre en place l’édition 2021, même en format réduit.
Voici notre première sélection de festivals de la musique classique, essentiellement de la musique de chambre.

Vibre ! Festival du quatuor à cordes

Bordeaux, du 20 mai au 8 juin

Le Quatuor Modigliani et Julien Kieffer reprennent, à partir de cette année, la direction artistique du Festival de quatuor à cordes de Bordeaux ainsi que du Concours de quatuors à cordes. Avec le Festival de musique de chambre de Vence, celui de Rencontres Musicales d’Evian, de musique de chambre d’Arcachon, de Musique au Vert à Paris, ainsi que le festival solidaire au Potager du roi à Versailles, les Modigliani sont aujourd’hui rompus à cet exercice, faisant toujours appel à des idées neuves. Ainsi, ils mettent en relief les dialogues pluridisciplinaires entre le quatuor, danse, musique électronique, cinéma, arts visuels…). Jusqu’à maintenant organisé dans la ville, le Festival s’étend à la métropole et la région (jusqu’à Pouillac et Bazan). À Bordeaux, des lieux très variés, voire inattendus pour des concerts de la musique classique, ont été choisis pour plus d’ouverture. Par ailleurs, ils organisent des ateliers professionnels destinés aux jeunes quatuors qui se produisent en concert (les Quatuors Agate, Mona, Eos et Barbican mise en avant dans cette édition) de se familiariser dans le milieu environnemental professionnel. La présence du Quatuor Artemis est à noter particulièrement, d’autant que le groupe vient d’annoncer l’arrêt momentané de ses activités !
quatuorsabordeaux.com

La Folle Journée

Nantes, du 28 au 30 mai

Plusieurs fois reportée, La Folle Journée va enfin voir le jour en format réduit. Initialement prévu pour un thème de la musique russe, il fallait réadapter aux conditions sanitaires car la musique russe requiert des orchestres et des chœurs de grande envergure. Le thème définitivement choisi pour cette 27e édition est Bach et Mozart, dont la musique se joue avec un effectif restreint, idéal pour limiter le nombre d’artistes sur scène. Plus de 200 artistes partageront les 24 concerts. Outre les musiciens habituels (Anne Queffélec, Claire Désert, Adam Laloum, Raphaël Sévère, Trio Wanderer, Quatuor Modigliani…), on peut entendre Paris Mozart Orchestra (direction Claire Gibault et notamment Glass Marcano, cheffe vénézuélienne remarquée lors du Concours La Maestra Paris), le Quautor Hanson, Gabriel Pidoux (hautbois baroque, nomination Victoire de la musique classique), Théotime Langlois de Swarte en tant que soliste (jusqu’alors invité entre autres comme membre du Consort, nomination Victoire de la musique classique) ou encore Varvara, pianiste russe à écouter absolument.
www.follejournee.fr

Festival de piano Les amateurs virtuoses

Paris, du 1er au 6 juin

Une grande fête des amateurs de piano, le Festival Les Amateurs virtuoses rassemble des pianistes en herbe aux heures perdues de leurs activités professionnelles. Jusqu’à maintenant, des musiciens venus de vingt pays des cinq continents ont participé aux différentes éditions. Ils sont développeur web, ingénieur financier, psychiatre, métrologue, actuaire, directeur markéting… Mais attention ! certains ont clairement un niveau professionnel. Cette année, sous le parrainage de l’écrivain Eric Orsenna de l’Académie Française, le Festival investit le Théâtre du Châtelet et la Cité de la Musique. Les masterclasses traditionnelles (Lise de la Salle, duo Berlinskaya-Ancelle, Frank Braley) s’ajoutent aux concerts.
www.lesamateursvirtuoses.com

Festival d’Auvers sur Oise

Auvers-sur-Oise, Val d’Oise, du 3 juin au 24 juillet (puis postlude en septembre et octobre)

Sur la terre de Vincent Van Gogh, le Festival d’Auvers fête ses 40 ans cette année ! L’organisation méticuleuse (avec deux possibilités de dates programmées, version déconfinée et non-déconfinée), ce souci de bien accueillir les spectateurs va de pair avec la qualité artistique. La violoncelliste russe Anastasia Kobekina, une de nombreuses révélations et qui ne cesse de monter depuis son prix à des prestigieux concours internationaux, dont le Concours Tchaïkovsky, est un « jeune talent en résidence ». Le 3 juin, le concert d’ouverture aura lieu à l’Église Notre-Dame avec la grande mézzo Elina Garanca et Malcolm Martineau au piano. Des artistes à l’aube de leurs carrières aux talents confirmés, du piano au chœur, de la musique baroque aux tambours de la Garde républicaine, il y en a pour tous les goûts !
www.festival-auvers.com

Festival de Saint-Michel de Thiérache

Saint-Michel de Thiérache (l’Ain), du 6 juin au 4 juillet

Un Festival consacré à la musique ancienne et baroque se déroule dans l’abbaye bénédictine de Saint-Michel de Thiérache (fondée au Xe siècle), dans l’Ain. Depuis 1987, dans une belle acoustique naturelle, y défilent des interprètes incontournables mais aussi des étoiles montantes. Parmi eux, les mélomanes ont le plaisir d’entendre Lucile Richardot, Philippe Jaroussky, Emöke Barath, Sandrine Piau, Véronique Gens, Les musiciens de Saint-Julien (direction François Lazarevitch), L’Arpeggiata (direction Christina Pluhar), Le Poème Harmonique (direction Vincent Dumestre), Les Arts Florissants (direction Paul Agnew), Le Concert de la Loge (direction Julien Chauvin)…
www.festival-saint-michel.fr

 

Midsummer festival

Hardelot, Pas de Calais, du 19 juin au 3 juillet

Dans le cadre unique du théâtre d’Hardelot tout en bois, construit d’après le théâtre circulaire élisabéthain, la musique trouve une résonance particulièrement intime. Mais elle résonne également en plein air, dans la cour du château d’Hardelot. Le festival, qui se déroule en deux temps (deux jours en juin et trois en juillet), s’ouvre avec un concert peu banal, « Schubert in love », avec des lieder sous influence folk et jazz par Rosemary Standley. Au Théâtre, Thomas Dunford (Théorbe) et Théotime Langlois de Swarte (violon) jouent le programme « Mad Lover », et Véronique Gens chante Fauré, Chausson, Offenbach puis Lully (père et fils) et Marin Marais. Festival en format réduit, mais pas l’intensité ni l’émotion !
chateau-hardelot.fr

Lille Piano(s) Festival

Lille, du 18 au 20 juin

Après une édition entièrement numérique l’année dernière, Lille Piano(s) Festival revient avec un regard neuf. 80 artistes partagent une quarantaine de concerts sur trois jours. Poursuivant l’exploration de toutes les formes de claviers, cette édition propose orgue, clavecin, accordéon, claviers multiples, percussions claviers… et ajoute un nouveau lieu, la chapelle de l’Université Catholique de Lille. Les artistes ? Aux côtés de Pierre-Laurent Aimard, Cédric Tiberghien, Bernard Foccroulle, Thierry Escaish, Violaine Cochard, Lucas Debargue, Florian Noack, Duo Jatekok…, trois lauréats de Concours internationaux, Mikhaïl Bouzine (Prix du Concours d’Orléans 2020) et Kenji Miura (1er prix du Concours Long-Thibaud-Crespin 2019), Dmitrii Kalashnikov (1er prix du Concours de piano des Hauts-de France, Les Etoiles du piano 2019) sont présents. Le Jazz a une grande part cette année et beaucoup de trios !) : Yaron Herman Trio, Omar Sosa Trio, Koki Nakano, Dexter Goldberg Trio, Yakir Arbib
Une grande nouveauté : la voix lyrique entre en scène : Elsa Dreisig !
lillepianosfestival.fr

Festival Les Pianissimes

Banlieues lyonnaises, du 17 au 27 juin

Autrefois en un seul week-end, les Pianissimes se déploient depuis quelques années sur deux week-ends. Dans des lieux inspirants tout près de Lyon, on peut entendre de jeunes interprètes talentueux — c’est la vocation de cette association qui a bien gagné une place dans le paysage français de piano et de musique de chambre — tels que Jérémy Garbarg (violoncelle), Adélaïde Ferrière (marimba, Victoires de la Musique classique), Marie Oppert (soprano, nomination Victoires de la Musique classique), François Moschetta (piano et youtuber)… mais aussi Célimène Daudet et le Quatuor Zaïde, ou encore Claire Désert, en quelque sorte la marraine du Festival.
www.pianissimes.org

Agenda de la semaine du 24 mai
Chasse aux sorcières, patriarcat et capitalisme
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture