Non classé

Les petits bonheurs redonnent le gout de vivre aux malades du Sida

01 décembre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Depuis 2008, l’association Les Petits Bonheurs s’adresse aux personnes séropositives ou malades du SIDA, en Ile de France.  Elle lutte contre l’isolement social, la solitude, la discrimination, l’exclusion (et/ou l’auto-exclusion).

Pour les Petits-Bonheurs, réinsuffler du sens au quotidien et à l’avenir c’est renforcer le désir et la capacité de se mobiliser pour rester en vie,
se remotiver à se soigner,observer une meilleure application des traitements et du suivi médical,redonner goût à prendre soin de soi.
Pour résumer, la mission de l’association Les Petits Bonheurs est de redonner goût à la vie. L’association est parainée notammenet par Alain Maneval , Gauthier Caron Thibaut,

Leurs  interventions se situent en complémentarité de la prise en charge médicale et en étroite collaboration avec les équipes soignantes.  Les patients leur sont orientés par leur médecin qui souvent initie la première rencontre, favorisant ainsi la qualité de la confiance et du lien relationnel. Le coordinateur (par ailleurs psychologue clinicien) et le responsable des bénévoles (vice-président de l’association) assurent la première évaluation.Selon les objectifs établis lors de l’évaluation, un programme d’actions « personnalisé sur mesures » sera développé par un ou plusieurs bénévoles avec un calendrier en semaines ou en mois. Ce travail englobe les concepts :d’éducation à la santé,
de prévention du suicide,de réduction de consommation de psychotropes (cannabis, cocaïne) ou d’alcool,de travail sur l’estime de soi,de plus grande autonomisation.

Voici une liste non exhaustive de « Petits Bonheurs », pour redonner envie à la vie : faire des courses équilibrées et adaptées aux envies et aux goûts de chacun pour redonner le plaisir de bien se nourrir,financer l’achat d’objets usuels : matériel para-médical non remboursé, location de télévision à l’hôpital, lecteurs CD ou DVD, livres, abonnements à des revues, permettre aux personnes affaiblies de pouvoir sortir en leur payant des taxis,fêter un anniversaire : nous invitons la personne au restaurant ou l’encourageons à inviter quelques personnes perdues de vue à partager un moment convivial chez elle (gâteau, petit cadeau,champagne …).

Si vous souhaiter aider  les « Petits Bonheurs » en rejoignant leur  équipe, en participant à leurs  « coups de pouce », en faisant un don (financier, matériel ou en produits):  15 rue du Parc Royal, 75003 PARIS -Téléphone : 01.42.74.50.11  E-mail : [email protected]

Nan Goldin, une fenêtre sur l’Amour
Cette application ne protège pas du SIDA mais y contribue
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *