Non classé

Le 63e festival d’Avignon, c’est bientôt !

30 juin 2009 | PAR Erwan

festival-avignon1Toc, toc, toc. Les trois coups de bâton résonnent dans la cité. Le festival d’Avignon, c’est parti !
Encore une année où tous les assoiffés de théâtre iront s’abreuver sur leur pont préféré et où ceux qui ne l’ont pas franchi chercheront l’intérêt de voir des comédiens nus, pendant cinq heures, tracer des carrés à la craie sur une scène vierge.

Cette année ne sera donc pas différente des autres : une armée de Panamas de paille attaquera la citadelle, les écolos et les employés municipaux pleureront les milliers de tracts et d’affiches jonchant le sol en fin de journée, les comédiens du « off » feront le concours du costume le plus ridicule pour partir à l’abordage du futur spectateur qui se cache derrière chaque passant et les artistes du « in » seront toujours aussi « iiinn » (à prononcer la bouche grande ouverte).

Un 63e festival ordinaire où les deux frères jumeaux que sont le « in » et le « off » partageront les mêmes murs sans jamais se jeter un seul regard. Ainsi le « in » commencera le 7 juillet pour finir le 28 quand le «off » commencera le 8 pour finir le 31. C’est idiot à une journée près on aurait appelé ça de la cohabitation …

Côté « in » la programmation de cette année semble tendre vers la narration, la mémoire et l’engagement. Serait-ce un pied de nez aux critiques qui accusent le festival de ne plus savoir ce que le mot « texte » signifie au théâtre ? Ainsi le libanais québécois Wajdi Mouawad sera l’artiste associé, celui-ci nous racontera au travers de sa trilogie  littoral, incendie, forêts  sa guerre du Liban.

Quant au « off », des centaines de spectacles se joueront. Comme chaque année, il y aura de tout : du pire navet au plus festival-d-avignon-cour-d-honneurbeau bijou. Le bouche à oreille fera le reste. Les joyaux se retrouveront très probablement à Paris l’année prochaine. C’est à Avignon que la tendance théâtrale française se construit.
Ici le théâtre, dans une effervescence merveilleuse, se fabrique partout où c’est possible (cave, gymnase, salle des fêtes, carrière…).
Avignon est un festival incontournable : pour tous ceux qui aiment le théâtre, il est un passage obligatoire, pour les autres, une expérience à vivre… Et la boîte à sorties cette année témoignera des événements à venir au Festival.

Audrey Saoli

Vernissage Entre Cadavres et Fantasmes
Règlements de compte chez les déboutés du gouvernement
Erwan

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture