Livres
« The Strand » découvre une nouvelle inédite signée Francis Scott Fitzgerald

« The Strand » découvre une nouvelle inédite signée Francis Scott Fitzgerald

04 août 2015 | PAR Elodie Schwartz

Près de 76 ans après sa mort, le journal anglais The Strand a mis la main sur Temperature, un texte oublié de F. Scott Fitzgerald. Ecrit en 1939, il raconte la vie d’un auteur alcoolique à qui l’on découvre une maladie cardiaque…

Ce serait en fouillant dans les archives de l’université de Princeton (New Jersey) il y a quelques mois que Andrew F. Gulli, directeur de la rédaction du magazine The Strand, aurait retrouvé la nouvelle. Intitulé Temperature et comprenant plus de 8 000 mots, le texte inédit de l’écrivain américain Francis Scott Fitzgerald aurait été écrit en juillet 1939, soit un an avant sa mort. A cette époque, il « cherchait à travailler pour le cinéma et espérait relancer sa carrière qui battait de l’aile », précise FranceTV Info. Francis Scott Fitzgerald avait en effet déménagé à Hollywood dans l’espoir d’écrire des scénarios de films mais n’avait pas rencontré le succès escompté. « Sans passer par son agent Harold Ober, l’auteur de Gatsby le Magnifique avait lui-même envoyé son nouveau récit au Saturday Evening Post, qui avait refusé de le publier », souligne Le Figaro.

Andrew F. Gulli, face à la propreté du document et à l’absence d’annotations et de ratures, serait convaincu qu’il s’agit d’une version définitive, comme expliqué à la radio NPR. Selon le Magazine LittéraireTemperature raconterait l’histoire d’un écrivain alcoolique qui se fait diagnostiquer une maladie au cœur. Souffrant lui-même d’alcoolisme et mort d’un infarctus à l’âge de 44 ans, sa nouvelle semble donc narrer une partie de l’histoire de Scott Fitzgerald. Le récit se déroulerait à Los Angeles et parlerait d’échec, de maladie et de décadence, thèmes récurrents chez cet écrivain. Selon The Strand, Temperature serait même « un texte drôle où il se moque des médecins, des stars d’Hollywood et des normes sociales ». Publiée dans la version papier du magazine, Temperature, devrait prochainement être mis en ligne sur le site Vulture.

 Visuel : © Wikipédia

Les films d’ouverture et de clôture du Festival de Cinéma de Deauville dévoilés
« Titus n’aimait pas Bérénice », de Nathalie Azoulai : Jean Racine et le chagrin d’amour
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *