Polars
Natural Enemies de Julius Horwitz, tuer sa famille et se suicider…

Natural Enemies de Julius Horwitz, tuer sa famille et se suicider…

20 octobre 2013 | PAR Le Barbu

enemiesNé en 1920, mort en 1986, Julius Horwitz est un auteur américain. Il a écrit neuf livres, dont deux sont parus en France, au: Journal d’une petite fille de Harlem et L’Ennemi naturel. Depuis le mois de septembre nous avons la chance de pouvoir lire la réédition de Natural Enemies en format poche dans la collection Folio Policier.

Paul Steward, éditeur d’une revue scientifique et ex-journaliste du New York Times, est un mari raté, un père raté, il considère sa vie entière comme un échec. Sa décision est prise, elle est radicale, une seule échappatoire : tuer sa famille et se suicider ensuite. Horwitz nous décrit dans ce livre la journée de cet homme. Une journée si normale, et pourtant si oppressante.

Cela devient de plus en plus dur de vivre dans ce monde si personne ne se soucie de savoir si vous êtes vivant ou si vous êtes mort… Natural Enemies de Julius Horwitz est à l’image de cette phrase, dépressif. Heure par heure, avec distance et froideur, Paul Stewart prépare sa fracassante sortie. Il règle les derniers détails d’une journée qui doit marquer la fin de la souffrance d’une famille, vécue comme un cancer, et que le valium ne réussit plus à cacher. La routine, les habitudes, le travail, le mariage, les médocs, et l’absence de communication ont vidé la vie de ce couple. Plus rien n’a de sens. Même avoir des enfants ne représente rien, comme s’ils avaient été achetés au centre commercial comme on achète un meuble ou une tv… Le sexe n’est plus plaisir, passion, moteur de vie. Il nous rend éternellement malheureux, entre devoir conjugal, viol, orgie, ou compétition… Sous pression du début à la fin, Natural Enemies ouvre une fenêtre sur nos peurs, et nous fait entrevoir ce démon qui nous hante tous, qui nous possède, cette peur d’être vivant.

Un livre à lire absolument !

Les tueries massives sont plus compliquées. Nous ne savons rien d’elles. La motivation peut être n’importe quoi, depuis un coup de tête, jusqu’au désir de mettre fin à la souffrance réelle ou imaginaire à laquelle un père imagine que sa famille doit faire face.

Julius Horwitz, Natural Enemies, Traduit de l’américain par Anne de Vogué, Folio Policier, Sept 2013.

Espressamente Illy : « Food Collection », le snacking italien de luxe
Skinheads de John King, le skin version originale.
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *