Polars

« Le Fils » de Jo Nesbø: Au nom du père

« Le Fils » de Jo Nesbø: Au nom du père

29 décembre 2017 | PAR Julien Coquet

Jo Nesbø est décidément un auteur de romans policiers incontournable : délaissant Harry Hole et l’enquête policière proprement dite, l’auteur norvégien propose un thriller implacable.

[rating=4]

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de la nouvelle parution de Jo Nesbø, l’écrivain de polars norvégien que tout bon amateur de roman policier connaît. A cette occasion, Gallimard publie en Folio Le Fils, paru en 2015, entouré d’un bandeau jaune où the Independant affirme que Jo Nesbø est « le nouveau Stieg Larsson » (auteur des Millénium). Ici, pas de Harry Holle, inspecteur fétiche que l’on retrouve dans La Soif ou encore Le Bonhomme de neige.

Sonny Lofthus, en prison depuis de nombreuses années, apprend par son compagnon de cellule que son père, policier, ne s’est pas suicidé sous le poids des remords mais a été assassiné. Ne supportant plus d’endosser des crimes qu’il n’a pas commis en échange de fortes doses d’héroïnes, Sonny décide de s’enfuir pour rétablir la vérité sur le meurtre de son père et laver l’honneur d’une famille détruite.

On se croirait un peu dans un western, avec cette volonté de vengeance et cette violence qui peut faire penser à Sam Peckinpah. Le lecteur ne sait pas vraiment où se placer : le jeune Sonny Lofthus a-t-il le droit de chercher vengeance à tout prix en dehors du cadre de la justice ? Mais le tableau d’une justice corrompue où la police couvre trafic de drogues et trafic d’êtres humains laisse perplexe dans une Norvège paisible selon l’imaginaire collectif.

Les ingrédients des bons romans de Jo Nesbø sont toujours présents : un suspens difficilement soutenable pour arriver enfin à un dénouement surprenant, des personnages bien campés et un humour noir jamais trop appuyé. A cela, rajoutez une drôle d’histoire d’amour et vous obtenez un roman policier vraiment indispensable.

Le Fils, Jo Nesbø, Folio Policier, 624 pages, 8,90€

visuel : couverture du livre

France Gall, hospitalisée pour « une infection sévère » après la mort de Johnny Hallyday
Kidnapping à Barcelone [Escape Game]
Julien Coquet

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *