Polars
« Méchant Loup » de Nele Neuhaus, un polar efficace

« Méchant Loup » de Nele Neuhaus, un polar efficace

05 novembre 2014 | PAR Audrey Chaix

Une adolescente inconnue est retrouvée morte dans un fleuve. Une célèbre présentatrice de télévision est rouée de coup, violée et laissée pour morte dans le coffre de sa voiture. Une enfant se renferme sur elle-même du jour au lendemain tandis qu’un homme autrefois accusé de pédophilie refait surface. Autant de fils qui ne paraissent pas se rejoindre, mais qui finissent par former un tout pour Pia Kirchhoff et Oliver Bodenstein, les deux policiers en charge de l’enquête.

[rating=3]
mechantloup

La pédophilie est au cœur du nouveau roman de Nele Neuhaus, dès le titre, qui évoque le monde de l’enfance autant que la perversion des adultes qui en tordent les codes. Révoltant, tel est le mot qui caractérise le réseau mis au jour par Pia et son supérieur, à un tel point que la jeune femme, pourtant expérimentée, se voit contrainte de quitter des interrogatoires tellement ce qui est décrit est ignoble.

Avec Méchant Loup, Neuhaus raconte ainsi la constitution, puis le démantèlement d’un réseau de pédophiles jusque là inconnu de tous. Elle tire surtout les ficelles d’une intrigue complexe, qui a parfois l’air de partir dans tous les sens jusqu’à ce que les écheveaux se démêlent pour donner un sens à l’enquête policière. Et le suspens est maintenu avec beaucoup d’efficacité, notamment parce que la romancière alterne les points de vue au fur et à mesure des chapitres, ce qui permet de retarder la révélation pour maintenir le lecteur en haleine – surtout lorsque le chapitre précédent se termine par un cliffhanger… C’est simple, mais ça fonctionne toujours très bien.

D’autant plus que Neuhaus crée de très beaux personnages, féminins notamment, de Pia à Emma, la mère inquiète de la petite fille effrayée par le grand méchant loup, en passant par la paire étrange que forment Hanna, la présentatrice de télé, et sa fille Meike, ou encore Michaela, personnage énigmatique…

Méchant Loup est donc un roman policier de très bonne facture, qui ravira les fans du genre. Une lecture haletante, qui explore une facette peu glorieuse de l’homme tout en livrant une intrigue suffisamment complexe pour créer l’attente chez le lecteur. L’ultime rebondissement est peut-être un peu convenu – et surtout très attendu – mais on pardonne à Nele Neuhaus cette facilité car le plaisir reste, d’un bout à l’autre.

Méchant Loup, de Nele Neuhaus. Traduit de l’allemand par Jacqueline Chambon. Editions Actes Sud – actes noirs. Paru le 3 septembre 2014. 416 p. Prix : 23 €.

L’édition 2014 du prix Renaudot revient David Foenkinos pour son livre Charlotte
La porte en fer forgé de l’ex-camp de concentration de Dachau volée
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *