Actu

La porte en fer forgé de l’ex-camp de concentration de Dachau volée

La porte en fer forgé de l’ex-camp de concentration de Dachau volée

05 novembre 2014 | PAR Sarah Hamidou

Dimanche 2 Novembre au matin, le vol de la porte en fer forgé qui marquait l’une des entrées du camp de concentration de la ville de Dachau, au sud de l’Allemagne,  à été signalée dérobée par la police.

Ce serait dans la nuit de Samedi à Dimanche, entre 23h45 et 5h30  que que les auteurs du vol ont réussi à démonter la porte, et par la même occasion à tromper les vigiles du site.  Bien que ce dernier  ne soit pas placé sous caméras de surveillance, des gardes se relèguent  afin de surveiller le camp 24 heures sur 24. Il est donc fort probable, d’après les autorités,  que le vol ait été commis entre deux rondes.  La porte de 2 m sur 1, considérée comme objet historique appartenant au patrimoine mondial, sur laquelle était forgée la triste inscription «Arbeit macht frei» («Le travail rend libre»), n’est pas la première à s’avérer être un objet de convoitise. Un fait similaire est arrivé en Décembre 2009, cette fois ci dans l’ancien camp d’extermination polonais Auschwitz. Une porte, elle aussi en fer forgée et  portant la même inscription, avait été dérobée dans des conditions identiques. Le néonazi suédois Anders Högström, alors âgé de 34 ans, avait été reconnu comme étant  à l’origine de cette commande, et condamné à 2 ans et 8 mois de prison en 2010. La porte, qui avait été retrouvée scindée en trois parties, a finalement été ressoudée en 2011. Le parti néonazi allemand NDP à préférer garder le silence sur l’incident.

 La ville de Dachau vit s’ouvrir le premier camp de concentration en 1933, moins de deux mois après l’arrivée d’Adolf Hitler à la chancellerie. Destiné dans un premiers temps à l’incarcération de prisonniers politiques, le site servit comme modèle dans l’élaboration des camps sous le III ème Reich.

 

 

 

 

« Méchant Loup » de Nele Neuhaus, un polar efficace
Dan Chaon, « Surtout rester éveillé »
Sarah Hamidou

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *