Polars

« Et ils oublieront la colère » d’Elsa Marpeau, le retour de la barbarie

« Et ils oublieront la colère » d’Elsa Marpeau, le retour de la barbarie

15 janvier 2015 | PAR Le Barbu


Née en 1975 à Nantes, Elsa Marpeau enseigna durant 5 ans les arts du spectacle à Nanterre avant de se tourner vers l’écriture. Après
Les Yeux des morts, prix Nouvel Obs – BibliObs du roman noir 2011, elle a publié dans la Série Noire Black Blocs et L’Expatriée, prix Plume de Cristal 2013.

ob_d658ca_marpeau-2015[rating=3]

Été 1944. Une femme court dans la campagne icaunaise. Elle cherche à échapper à la foule qui veut la tondre. Été 2015. Un homme a été tué près d’un lac. La gendarme chargée de l’enquête soupçonne que ce meurtre soit lié à une tonte, qui a eu lieu soixante-dix ans plus tôt. Entre aujourd’hui et hier, les destins s’entremêlent mais les protagonistes ne s’en souviennent plus – ils ont oublié la colère, les jours de liesse et la cruauté des vaincus contre ceux de leur camp, lors de la Libération. L’enquête va exhumer ce passé dont plus personne ne veut se rappeler.

Dans Et ils oublieront la colère, Elsa Marpeau réussit parfaitement à saisir la montée de l’empathie de l’enquêtrice pour Marianne, dont le destin d’exclue rejoint celui de sa propre mère, un destin qui sanctionne au-delà des époques les femmes jugées trop libres, trop indépendantes

La courte bibliographie à la fin du livre vient justifier les recherches nécessaires à la rédaction d’un tel ouvrage qui s’inscrit dans un contexte historique d’épuration et de violences collectives faites aux femmes. Mais ce livre n’est pas à lire comme un document historique, c’est un roman, à lire comme tel, inspiré et né de l’imaginaire de l’auteur. Et de ce fait, bien que la lecture en soit agréable, les lecteurs un peu trop pointus sur ces problématiques historiques ne trouveront pas leur compte dans ce roman noir qu’ils jugeront trop irréel.

Et ils oublieront la colère est un roman court qui n’a pas fonctionné pour moi, mais qui ravira le lecteur n’ayant aucune connaissance de cette période et qui passera certainement un bon moment.

 

Et ils oublieront la colère d’Elsa Marpeau, Editions Gallimard. Collection Série Noire. Parution: Janvier 2014, Prix:19.50 euros.

Des cheveux de rêve : nos coups de coeur
« Amours » de Léonor de Récondo : le roman bourgeois revisité
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

One thought on “« Et ils oublieront la colère » d’Elsa Marpeau, le retour de la barbarie”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *