Polars
Arrêtez-moi de Lisa Gardner : un thriller aussi terrifiant… que fascinant

Arrêtez-moi de Lisa Gardner : un thriller aussi terrifiant… que fascinant

05 octobre 2014 | PAR Audrey Chaix

A 28 ans, Charlie n’est pas une jeune femme tout à fait comme les autres : il y a deux ans, le 21 janvier, l’une de ses deux meilleures amies a été retrouvée morte chez elle. L’année suivante, à la même date, la deuxième fille du trio a connu le même sort, dans des circonstances très similaires, sans que la police ne soit  parvenue à savoir qui avait commis l’un ou l’autre meurtre. Alors, à quelques jours de la date anniversaire de ces deux assassinats, Charlie se prépare à affronter sa propre mort… et elle n’a pas l’intention de partir sans se défendre. C’est à l’inspectrice D. D. Warren, tout juste revenue de congé maternité, qu’elle confie sa certitude que le 21 janvier sera le jour de sa mort. En parallèle, Warren doit élucider une sombre affaire d’assassinats de pédophiles, qui tisse peu à peu des liens surprenants avec l’histoire de Charlie. 

[rating=5]

arretez-moi Lisa Gardner n’en est pas à son coup d’essai, mais Arrêtez-moi est sans doute un coup de maître – et sans conteste un modèle du genre. Non seulement Gardner propose-t-elle une double enquête passionnante, qui donne des frissons dans le dos – notamment lorsqu’elle évoque les réseaux pédophiles et les méthodes de traque de ces prédateurs sexuels – elle offre également à son lecteur des personnages extrêmement bien étudiés, tout en nuances et en hésitations. C’est l’inspectrice D. D. Warren, bien sûr, qui pilote régulièrement les enquêtes imaginées par Gardner, et qui découvre les difficultés de jongler entre vie professionnelle et vie privée depuis la naissance de son petit garçon. Mais c’est surtout Charlie, la jeune femme traquée, opératrice au 911, qui porte sur ses épaules toute la misère des appels de détresse qu’elle traite chaque nuit tout autant que sa propre histoire personnelle.

Car la clef de l’énigme réside dans le passé de Charlie, que celle-ci a effacé de sa mémoire dans un mécanisme d’auto-défense que l’on retrouve souvent chez les victimes de traumatisme important. Gardner joue avec brio avec les zones d’ombre de la mémoire chancelante de la jeune femme – et aussi avec les nerfs de son lecteur, qu’elle emmène de fausse piste en rebondissement jusqu’à la révélation finale, qui se joue dans une scène à huis clos où la montée d’adrénaline est à son comble…

En lisant ce roman, difficile de ne pas penser aux grandes heures de l’autre reine du crime américain, Mary Higgins Clark – celle de La Clinique du Docteur H et de La Nuit du Renard. Notre conseil ? Commencer Arrêtez-moi un jour où l’on a un peu de temps devant soi. Car sa lecture sera difficile à interrompre une fois pris dans l’engrenage de ce compte à rebours haletant.

Arrêtez-moi, de Lisa Gardner. Traduit de l’anglais (américain) par Cécile Deniard. Paru le 02 octobre 2014. 480 p. Prix : 20,90 €.

Polars en poche [1/2]
Nuit Blanche au musée Picasso et à l’Eglise Saint Etienne du Mont
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

One thought on “Arrêtez-moi de Lisa Gardner : un thriller aussi terrifiant… que fascinant”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture