Mangas
Prophecy tome 3 : une fin mais plus encore

Prophecy tome 3 : une fin mais plus encore

17 janvier 2014 | PAR Sandra Bernard

Le suspense prend fin avec la sortie du troisième et dernier tome de Prophecy, le dernier manga de Tetsuya Tsutsui paru aux éditions Ki-oon. Après des mois d’attente, voici enfin le dénouement.

Souvenez-vous Paperboy et ses complices, les « justiciers » du net toujours plus audacieux, avaient lancé une menace contre un député souhaitant réglementer le net. Voyant leur popularité grimper en flèche, ils sont cependant talonnés par la police qui connait désormais le visage de leur leader. Bien que l’étau se resserre d’avantage à chaque chapitre, les paperboys décident de poursuivre leurs actions quoi qu’il en coûte. Peu à peu, les masques tombent jusqu’à un final imprévisible.

Ce dernier tome, véritable fuite en avant, clôt cette histoire d’anticipation avec brio. L’auteur parvient à répondre aux questions que l’on se posait depuis les deux premiers tomes avec une étonnante facilité, expliquant même certains détails, anodins au premier abord.

Si la technologie, thème de prédilection de l’auteur, est toujours omniprésente sous forme de virus informatiques, utilisations des réseaux sociaux et autres, c’est bien la satyre sociale et politique qui occupe le cœur de l’intrigue. Internautes anonymes et politiciens véreux étant renvoyés dos à dos quant à leurs actions et leur égoïsme. Dans ce monde désenchanté, le groupe paperboy, au but final altruiste et désintéressé, sonne comme une lueur d’humanité et d’espoir, bien loin de leur image première de criminels violents et calculateurs. Les personnages principaux, en particulier le Lieutenant Yoshino, changent de visage et se complexifient dans ce récit dense et haletant. Un beau final en somme et l’on attend avec impatience la nouvelle série Tetsuya Tsutsui.

Visuel : © Tetsuya Tsutsui / Ki-oon

Page sur le site internet de l’éditeur VF

Prophecy T03, de Tetsuya TSUTSUI, Parution : 12-12-2013, 226 p., Prix: 7,90 € – Tomes parus en VO : 3 (série terminée)

Les soirées du week-end du 17 janvier
« Le Comédien désincarné » de Louis Jouvet: la bible des comédiens
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *