Mangas
Ogrest tome 1 : les débuts d’une légende

Ogrest tome 1 : les débuts d’une légende

14 juillet 2014 | PAR Sandra Bernard

Les éditions Ankama reviennent avec un nouveau manga signé Mig, issu tout droit de leurs licences phares Dofus et Wakfu, dont les jeux MMORPG (Jeu de Rôle Massivement Multi-joueurs En ligne) connaissent un succès retentissant depuis plusieurs années. Le firme lilloise propose ici d’éclairer un des mythes fondateurs du Monde des Douze : Le chaos d’Ogrest. Ogrest, cet être exceptionnel qui a changé le monde pour l’amour d’une femme en réussissant l’exploit de réunir les  six Dofus primordiaux.  

[rating=4]

ogrest t1

Sur une île paradisiaque, située loin de l’agitation du vieux continent, vit Ogrest. Ce petit ogre coule des jours heureux avec Otomaï, son créateur, et Dathura, une poupée à la beauté divine… Jusqu’au jour où les Dofus, précieux œufs de dragons magiques dont dépend l’harmonie du monde, échappent à la surveillance de leurs gardiens. C’est une aubaine pour tous les aventuriers en herbe, mais pas pour notre trio dont l’île héberge un Dofus. Très vite, la convoitise et la soif de pouvoir les entraînent dans une sombre machination…

Ce premier tome d’Ogrest est à la fois sympathique, dynamique et prenant. Débutant légèrement, il devient rapidement plus sombre à mesure des changements du petit héros et de la succession des flash sur la quête de Lupa et de son groupe.

Les graphismes sont soignés avec des personnages bien individualisés et expressifs. Les décors sont clairs bien que relativement dépouillés. Le personnage d’Ogrest enfant est mignon et attachant, mais il fait rapidement la triste expérience du contact des Dofus et de leur puissance qui réagissent à sa nature profonde. Les personnages de Dathura et d’Otomaï semblent receler quelques sombres secrets et ressorts psychologiques.

Les habitués de l’univers d’Ankama et de Tot seront ravis de découvrir l’histoire de cet ogre légendaire. Les nouveaux venus ont accès à cet univers riche et foisonnant grâce à des explications progressivement diluées. Toutefois, ils risquent de passer à côté de quelques références.

Informations pratiques :

Auteur : Mig, Ogrest tome 1, éditions Ankama, Univers : DOFUS, WAKFU, Nombre de pages : 192, Format : 11,5 x 18 cm, sortie le 04/07/2014, Prix : 6€95.

Visuel : © Ankama Editions, 2014

L’agenda culture de la semaine du 14 juillet
[Festival d’Avignon] Antônio Araújo nous entraîne dans les méandres des crises européennes
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture