Livres
La prophétie de l’abeille : quand Keigo Higashino nous livre un thriller anti nucléaire

La prophétie de l’abeille : quand Keigo Higashino nous livre un thriller anti nucléaire

27 août 2013 | PAR Sandra Bernard

prophetie-abeille

Keigo Higashino est l’un des écrivains japonais les plus reconnus, récompensé par de nombreux prix. La prophétie de l’abeille, son quatrième roman traduit dans la langue de Molière, aussi prenant que passionné risque de surprendre certains de ses lecteurs.

Ce thriller visionnaire débute par un coup de téléphone entre deux personnes visiblement mal intentionnées. Tout s’accélère le jour de la présentation officielle d’un nouvel hélicoptère ultra perfectionné, Big Bee, qui se retrouve piraté par un hacker de génie « l’Abeille du ciel »  qui menace de le faire s’écraser sur une centrale nucléaire, causant une énorme catastrophe environnementale, si toutes les centrales du Japon ne sont pas mises immédiatement hors d’état de fonctionner…. La tension monte d’un cran lorsque l’on apprend que le jeune fils d’un des ingénieurs venu assister à la présentation s’est introduit dans l’engin et s’y retrouve prisonnier.

Les quatre cents pages du livre font vivre presque minute par minute les quelques heures que dure le drame. Loin du reportage froid, Keigo Higashino nous livre un portrait sans concession de la société nipponne où les habitants des villes ne se préoccupent aucunement des risques liés au nucléaire et ses conséquences sur l’environnement pas plus que des générations futures, tant qu’ils ont leur petit confort. L’attitude des politiciens est également montrée du doigts dans leur volonté de cacher la gravité de la situation, les duperies qu’ils mettent en œuvre et la ligne dure adoptée dans les négociations avec les « terroristes ».

Très détaillée et minutieuse, cette histoire peut dérouter par certains aspects comme la description minutieuse des technologies évoquées qui casse le rythme de lecture, de même que la quantité de noms à retenir pour identifier les différents protagonistes.

Tristement actuelle avec les évènements de Fukushima, ce roman, écrit il y a plus de 15 ans, trouve aujourd’hui une résonance d’autant plus frappante que le nucléaire (tant civil que militaire) est un sujet sensible, particulièrement au Japon. Il n’est pas anodin que cet ouvrage ressorte de l’ombre au moment où les contestations vis à vis du nucléaire civil et à l’encontre du comportement du gouvernement japonais lors de la gestion de la crise de Fukushima sont de plus en plus vives chez les japonais.

Une chose est sure, l’auteur a été précurseur dans sa volonté de faire prendre conscience à tout un chacun du prix de notre confort.

Page sur le site de l’éditeur

visuel : ©couverture du livre

Auteur : Keigo Higashino, Traducteur : Sophie Rèfle, Genre : Policiers, Editeur : Actes Sud, Arles, France, Prix : 23.50 €, Date de sortie : 27/04/2013, GENCOD : 9782330019587, Actes Sud Littérature, Actes noirs, Mai, 2013 / 14,5 x 24 / 448 pages

La sélection du mardi : trenchs et autres manteaux de pluie
Rentrée séries US : les indispensables
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *