Jeunesse
Ygor le fantôme de Julien Roux

Ygor le fantôme de Julien Roux

31 mai 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

41x562GHMYL._AA160_Seul dans sa tombe, Ygor le fantôme s’ennuie vite. Il décide de quitter le cimetière pour aller faire un petit tour en ville dans l’espoir de se faire des amis et de sensibiliser les vivants aux difficultés de sa condition.

51KPo4a2R3L._AA160_Après Un jour en ville, album publié en 2009 aux éditions Thierry Magnier, Julien Roux revient avec une nouvelle histoire atypique. Ce français qui vit et travaille à Tel Aviv est très renommé pour ses dessins et travaux graphiques qui sont régulièrement exposés partout dans le monde.

Tant visuellement que dans ses mots, cette histoire ne ressemble à aucune autre et s’inscrit dans la ligne de la modernité avec humour: si vous avez un problème, parlez-en à la télévision, c’est le meilleur moyen de vous faire entendre. Cette histoire s’élève subtilement contre les préjugés et les à-priori. Suivant le fameux dicton « L’habit ne fait pas le moine », fantôme et chat noir peuvent être  de fort sympathiques créatures, si l’on ne s’arrête pas à leur apparence et que l’on prend le temps de les connaître. Ce charmant album amusera beaucoup les enfants tout en les mettant en garde contre les jugements trop hâtifs.

Editions Thierry Magnier – date de parution: 5 mai 2013 – 32 pages – 12,50 euros – visuels (c): Editions Thierry Magnier

[Chronique] « More Light » de Primal Scream : de la noblesse du rock britannique
Boby Lapointe « C’est bon pour c’que t’as » Abécédaire par Chloé Radiguet
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture