Jeunesse

Mamie Gangster de David Walliams

Mamie Gangster de David Walliams

28 mars 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Illustrations de Tony Ross

La mamie de Ben est une vieille dame qui mange de la soupe au chou tous les jours, fait des prouts puants et fait coucher son petit-fils comme les poules les soirs où il vient chez elle. Mais ce n’est qu’une facette de sa personnalité et quand un jour Ben découvre que sa grand-mère a été une redoutable voleuse internationale de bijoux, sa vie bascule et les soirées en compagnie de son aïeule deviennent les plus passionnantes de sa vie.

De David Walliams, nous connaissions déjà ses précédents romans, Joe Millionnaire et Monsieur Kipu, sortis il y a quelques mois dans la collection Witty eux aussi (voir nos articles à ce sujet), l’auteur confirme son indéniable talent comique et sa belle sensibilité, nous faisant crouler de rire dans un passage mythique sur l’autoroute et nous mettant les larmes aux yeux par la force de la relation grand-mère petit-fils. Le jeune écrivain est devenu un véritable phénomène en Grande-Bretagne où ses quatre premiers romans ( tous en parution dans la collection Witty) se vendent comme des petits pains. Surnommé le nouveau Roald Dahl, David Walliams est désormais un écrivain dont chaque prochain livre est attendu avec une impatience brûlante par ses admirateurs.

Après Quentin Blake pour Monsieur Kipu, c’est l’autre plus grand illustrateur anglais, Tony Ross,  qui prend le relais pour les illustrations, nous faisant sourire par ses délicieux dessins originaux et burlesques. Auteur et illustrateur, il compte déjà quatre-vingt livres jeunesse publiés en France dont Joe millionnaire de David Walliams dont il était déjà l’illustrateur. Un duo à la qualité indiscutable. Même la reine d’Angleterre qui joue un rôle important dans cette nouvelle intrigue ne pourrait le contester.

Antidépresseur, euphorisant, plein de rebondissements ultra trépidants, ce roman rendrait addict à la lecture n’importe qui. Nous y retrouvons l’épicier Raj, personnage déjà important dans Joe millionnaire et dans Monsieur Kipu qui tient le poste de conseiller et de soutien des jeunes héros. Les ingrédients qui font le succès des deux premiers romans sont là: le personnage principal comme  dans Monsieur Kipu et dans Joe millionnaire se sent seul, incompris par ses parents et va trouver son épanouissement auprès d’une personne étonnante: ici, en l’occurrence, la grand-mère. Un livre qui fera que les jeunes lecteurs regarderont leurs grands-parents d’une autre manière. A lire toutes affaires cessantes.

Nous York, la comédie de pote transatlantique disponible en Dvd
Rencontre avec David Wnendt, réalisateur de « Guerrière » et peut être futur grand nom du cinéma allemand
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *