Jeunesse
Loup un jour…loup toujours de Céline Claire et Clémence Pollet

Loup un jour…loup toujours de Céline Claire et Clémence Pollet

13 février 2014 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

93758615

Il était un grand loup qui rendit visite à deux cochons, une chèvre, un meunier, au Petit Chaperon Rouge et à quelques autres mais il ne les tua pas, il leur vola juste quelque chose pour confectionner un délicieux gâteau. Tous s’en sont allés par l’odeur alléchés mais que pensez-vous qu’il leur soit arrivé?

41vnEBgoDfL._SX342_Céline Claire est une ancienne enseignante qui se consacre à présent à plein temps à l’écriture. Elle est connue pour la collection des Petits amis chez Chocolat jeunesse: Petit Lapin cherche un ami, Souriceau ne gagne jamais et Tortue est toujours en retard et pour son originalité: elle écrit dans une cabane à 25 mètres au dessus du sol.

En 2009, la jeune illustratrice a publié son premier album aux éditions du Rouergue: L’Ebouriffée, qui a été récompensé par le prix du Premier album du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Clémence Pollet a illustré divers autres livres au Rouergue dont Le problème avec Noël d’Agnès de Lestrade (voir notre article). Elle représente ici le loup sous une forme très originale: il est poil, touffe, buisson, végétation envahissante qui menace par sa noirceur de submerger le vert éclatant de la forêt symbolique de l’espoir.

Cet album jeunesse a une fonction toute particulière: éveiller la méfiance des petits, leur apprendre à ne pas se fier aux humains sous le prétexte de bonnes paroles et d’une apparence de gentillesse. Cette histoire fera réfléchir les enfants et pourra les aider à se protéger. Elle rappelle aussi que tels que nous sommes enfants, nous restons étant adultes. Un album sensé et sensible qui pose la question de la confiance.

Editions du Rouergue – livre cartonné – à partir de trois ans – date de parution:12 février 2014 – 32 pages – 15 euros

visuels(c): Editions du Rouergue

Visages du Paris 1900 100 photos de légende
Un César d’honneur pour Scarlett Johansson… et pour qui d’autre ?
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture