Jeunesse

Les sauvageons d’Ahmed Kalouaz

Les sauvageons d’Ahmed Kalouaz

09 novembre 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

51WpaGrs4UL._SY445_

[rating=5]

Hippolyte est un adolescent malheureux. A la mort de son père, il est placé en apprentissage chez son oncle savetier qui le maltraite. Il s’enfuit, est fait prisonnier et se retrouve dans une colonie pénitencière dans le sud de la France: Boussaroque. Avec d’autres enfants, il vit une vie de bagnards: nourriture et vêtements misérables, saleté, brimades en permanence. Un seul espoir, l’évasion…

41GEXdeztKL._AA160_Ahmed Kalouaz est un auteur français qui écrit surtout pour les adultes. Il a publié plusieurs livres au Rouergue dont récemment Mon cœur dans les rapides (doado, 2012) et L’Aventure est au bout du chemin (dacodac, 2013) Il a atteint ici le chef d’œuvre et ce livre restera longtemps dans les mémoires de ceux qui l’auront lu, un roman totalement bluffant qui mériterait d’être primé.

Cette histoire fait peur et indigne: un camp de concentration avant l’heure pour les enfants au XIXème siècle dont personne ne veut. De jeunes garçons qui vagabondent sur les routes parce qu’ils n’ont plus de famille ou que cette dernière les a rejetés. Des enfants que l’on fait travailler comme des esclaves et dont certains mourront dans les mauvais traitements, ils sont privés d’affection et de tout ce qui fait un être humain. Très bien raconté du point de vue d’un de ces enfants: Hippolyte Darasse, nous plongeons dans un quotidien terrible et passionnant. Un roman extrêmement prenant de la première à la dernière ligne qui reconstitue avec une remarquable précision de tristes faits d’Histoire.

Editions du Rouergue – date de parution: 6 novembre 2013 – 144 pages – 10,20 euros – visuels (c): Editions du Rouergue

[Reportage] Clôture de l’automne numérique : le futur sera branché ou ne sera pas
David Bowie : Escapade vénitienne pour la nouvelle égérie Louis Vuitton
Sandrine et Igor Weislinger

One thought on “Les sauvageons d’Ahmed Kalouaz”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *