Jeunesse

La guerre de Catherine de Julia Billet

La guerre de Catherine de Julia Billet

22 mai 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Photographie de couverture de Tamo Cohen

Rachel a été mise par ses parents à la maison des enfants de Sèvres. Là, ils espèrent qu’elle sera protégée des ravages de la guerre et que le fait qu’elle soit juive passera inaperçu. Ce n’est pas le cas et Rachel doit changer d’identité pour devenir Catherine et fuir de la zone occupée à la zone libre. Aidée, sauvée par la Résistance, elle passe comme beaucoup d’autres enfants d’une famille d’accueil à une autre. Sa passion: la photographie l’aide à ne pas succomber à son désarroi et à avancer pour photographier sa guerre et l’offrir aux yeux des autres à la libération.

Julia Billet est formatrice pour les adultes mais aussi auteur pour la jeunesse, elle a déjà publié à l’Ecole des Loisirs Salle des pas perdus en 2003 et De silence et de glace en 2002.

Tiré d’une histoire vraie, l’auteur raconte de manière romancée ce qui fut la vie de sa mère pendant la guerre, ce roman nous touche au plus profond de nous- mêmes, il nous permet de comprendre la guerre autrement à travers le point de vue d’une adolescente qui va devenir femme pendant ces années de combat. Le style simple qui suit au plus près et au plus juste les émotions de l’héroïne nous touche profondément, nous avons le sentiment de vivre cette guerre avec elle, nous en appréhendons toute l’injustice, toute la misère de la seconde guerre mondiale mais aussi toute la grandeur avec tous ces hommes et ces femmes de l’ombre qui se sont battus pour que les enfants juifs vivent et puissent aujourd’hui témoigner de leur vécu comme le fait Tamo Cohen grâce à la plume brillante de sa fille qui nous raconte avec cœur et simplicité une aventure de cinq ans terrifiante et grandiose. Un livre idéal pour faire comprendre à tous les enfants et adolescents ce que fut la seconde guerre mondiale et comment elle a changé le déroulement de l’Histoire et des millions de vies à tout jamais. Cette histoire a également le mérite de nous transmettre l’importance de la photographie et celle du devoir de mémoire.

Captivant, remarquable, touchant, poignant, ce roman mériterait d’être primé. A lire absolument à tous âges.

Juliette Binoche est une Mademoiselle Julie irradiante et éperdue
A l’Odéon, Luc Bondy ouvrira la saison 2012/2013 avec Handke et Pinter
Sandrine et Igor Weislinger