Livres

Ivan Cadeau revient sur la bataille de Diên Biên Phu

17 février 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Docteur en histoire, enseignant et officier, Ivan Cadeau donne à lire un récit poignant sur Diên Biên Phu aux éditions Tallandier. En effet, il y a plus de soixante ans, l’armée française livrait à Diên Biên Phu en Indochine la dernière bataille rangée de son histoire. Cinquante-six jours durant, des combats acharnés opposèrent les Français aux soldats de l’armée populaire vietnamienne.

La France perd 15.000 hommes
Cette cruelle défaite du 7 mai 1954 précipita la fin de la guerre d’Indochine. La France, malgré l’engagement de quelques dix-sept bataillons, perdit 15.000 hommes au combat. A cette occasion, le commandement militaire fit preuve de beaucoup de cynisme. On demanda, par exemple, au général de Castries, lequel commandait le camp de Diên Biên Phu, de ne pas se rendre, de ne pas capituler et de ne pas hisser de drapeau blanc.

Une Tragédie
Tous les acteurs de cette bataille ont vécu une véritable tragédie. Les Français étaient installés dans une cuvette et étaient entourés de collines, auxquelles on avait donné des noms de femme (Anne-Marie, Gabrielle, etc.). Retranchés, les Français passèrent de façon alternative de l’espoir à l’abattement, mais ils espérèrent jusqu’à la fin l’arrivée des secours…

Les responsables de la Défaite
Pour beaucoup de militaires et d’historiens, le responsable de la défaite de Diên Biên Phu était le général Navarre. La question fut vivement débattue. A tel point qu’au parlement Mendès-France contribua à la création d’une commission d’enquête sur ce sujet, laquelle n’entendit qu’une partie seulement des protagonistes… De surcroît, les conclusions de cette commission d’enquête ne furent pas rendues publiques…

Depuis lors, il y a eu beaucoup de livres sur cette cruelle défaite. Celui d’Ivan Cadeau est certes de très bonne facture, mais il manque le versant politique. Quid de la responsabilité de Joseph Laniel, le président du conseil de l’époque ? Quid de celle de Mendès-France, qui ordonna la mise en place d’une commission d’enquête tronquée ?

Ivan Cadeau, « Diên Biên Phu. 13 mars – 7 mai 1954 », Editions Tallandier, janvier 2013, 207 p., 17,90 euros.

L’ancien directeur de Polytechnique Bernard Esambert décrit les coulisses de la Ve République
Brice Erbland, livre les souvenirs d’un jeune pilote d’hélicoptère dans l’armée de terre en Afghanistan et en Lybie
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *