Livres

Haïm Arlozoroff et Magda Goebbels ressuscités

25 juin 2010 | PAR Yaël Hirsch

L’ethnopsychiatre Tobie Nathan est aussi romancier. Publiant pour la première fois chez Grasset, il propose avec « Qui a tué Arlozoroff ? » une fresque séduisante sur les amours de l’ancien chef du parti travailliste israélien assassiné le 16 juin 1933 et la blonde femme de Goebbels.

Un touriste français arrive seul à Tel-Aviv pour enquêter, semble-t-il à titre personnel- sur l’assassinat vite passé sous silence d’un ancien déporté : Mordekhai Monko. Lors d’une conférence, juste avant le crime, ce dernier avait annoncé qui si on l’éliminait, on tuerait Haïm Arlozoroff une seconde fois. Il faisait référence au charismatique leader du Mapai dont le meurtre, le 16 juin 1933, n’a jamais été élucidé. Quel rapport existe entre Monko et Arlozoroff ? Qui est la mystérieuse « Tania » avec qui le héros entretient une correspondance amoureuse ? Les réponses semblent se trouver dans la relation d’amour adolescent qu’a entretenu Arlozoroff quant il avait 17 ans avec celle qui devait devenir la femme de Joseph Goebbels : Magda…

Chaleureux et généreux (notamment en expressions israélienne écrites en phonétique et immédiatement traduites), le roman de Tobie Nathan est un thriller historique à la fois fascinant et facétieux. Présentant Israël sous un angle familier et l’Histoire par de petites jalousies faciles d’accès, « Qui a tué Arlozoroff » est un livre qui ne se lâche pas, notamment parce qu’il raconte avec une finesse psychologique digne de la tradition austro-hongroise le portrait d’une femme complexe : Magda Goebbels. Laissant assez vite de côté le mystérieux Arlozoroff, et l’antihéros sympathique du livre, Nathan se concentre en effet sur cette allemande de modeste extraction qui a tout mis au point pour être riche et libre – y compris épouser un vieil industriel insupportable- avant de succomber au sabbat des sirènes nazies.

Tobie Nathan, « Qui a tué Arlozoroff ? », Grasset, 426 p., 20.90 euros.

Deuxième volet du triptyque Cherkaoui : Myth enchante la Villette
Le vétéran et le gamin
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “Haïm Arlozoroff et Magda Goebbels ressuscités”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *