Livres

Gérard Rabinovitch signe une blague juive

02 décembre 2009 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Oubliez tout ce que vous avez lu sur l’humour juif, le livre signé par Gérard Rabinovitch « Comment ça va mal, l’humour juif, un art de l’esprit » est en soi un trait d’humour juif. Quel autre livre peut être à ce point à double identité ? Identité universitaire, le livre instruira ceux qui s’ennuient de la facilité, identité festive, il séduira également les lecteurs qui aiment partager des histoires drôles .

Le sociologue, philosophe, chercheur utilise toutes ses casquettes pour sortir enfin ces histoires drôles de leur isolement anecdotique en les uHumour juif COUVtilisant comme témoin de l’histoire et de la culture juive. Il redonne à l’humour juif sa place dans le Talmud, l’histoire et la psychanalyse, déconstruisant au passage et de façon bien agréablement acide tous les stéréotypes sur l’humour juif qui  en font un genre d’exaltation des malheurs du peuple juif. Au contraire, le rire est inscrit au plus loin de la tradition juive, y compris dans un moment fondateur comme la ligature d’Isaac dont le prénom signifie en hébreu« il a ri ».

La seconde partie du livre est un florilège de nombreuses histoires savoureuses, toutes mises en miroir avec des citations souvent bibliques. L’auteur ne compile pas, il catégorise les histoires pour nous faire saisir à quel point l’humour juif est le témoin des vies ..familiale et sentimentale, sociale et communautaire, politique et nationale.

Avec ce livre de fond sur un sujet faussement léger, Gérard Rabinovitch réussit ce double pari de faire à la fois un livre d’étude et un livre d’humour. Une petite histoire pour finir?

David téléphone à sa mère
« Comment vas-tu maman ? »
-Très bien mon fils, vraiment très bien.
-Oh ! Excusez-moi, madame ! J’ai dû me tromper de numéro… »

Gérard Rabinovitch, Comment ça va mal, l’humour juif, un art de l’esprit, éditions Bréal, 16 euros.

Gérard Rabinovitch est philosophe et sociologue, chercheur au CNRS (Centre de recherche sens, éthique, société) et chercheur associé au Centre de recherches psychanalyse et médecine de l’université Denis-Diderot. Il mène depuis de nombreuses années des travaux sur les enjeux de civilisation. En 2009, il a publié : De la destructivité humaine (PUF) et Connaissance du monde juif ( CRDP)

La garde-robe d’Audrey Hepburn aux enchères aujourd’hui à Sotheby’s .
Découverte : Patrick Wolf, clip de « Damaris »
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Gérard Rabinovitch signe une blague juive”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *