Fictions
Petit combattants, de Raquel Robles : les enfants terrible sous la dictature argentine

Petit combattants, de Raquel Robles : les enfants terrible sous la dictature argentine

04 janvier 2014 | PAR Yaël Hirsch

Pédagogue et écrivaine, Raquel Robles livre avec Petits Combattants (Liana Lévi) un témoignage direct du climat de peur dans lequel certains enfants argentins ont grandi à la fin des années 1970 et au début des années 1980. A la fois beau et effroyable. En librairies le 6 février 2014.

[rating=3]

petits combattantsUne fillette et son frère sont élevés par leur tante et leurs grands-mère tandis que leurs parents, ennemis du régime, ont disparu. La fillette parle beaucoup de la Seconde guerre mondiale, comme si la situation qu’y avaient connue les juifs s’y reproduisait. Et pourtant, la peur n’empêchent pas ces enfants terribles et très malhuereuse d’adpter les ni les convictions communistes de la famille et de se développer, malgré tout, comme tous les enfants du monde, cachés ou roi, solitaires ou entourés…

Suite de scènes d’une vie familiale tronquée, Petits combattants est d’autant plus fort que c’est la petite fille qui décrit le monde autour d’elle de ses yeux d’enfants apeuré et à qui on ne dit pas tout. Sobre et puissant.

Raquel Robles, Petits combattants, trad. Dominique Lepreux, Liana Lévi, 144 p., 14.50 euros. Sortie le 6 février 2014.

100 illustrators de Steven Heller
Jacques Vivet : Le vin, petit traité de dégustation
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture