Fictions
Mudwoman : Joyce Carol Oates dresse un portrait de femme forte sur le mode du thriller

Mudwoman : Joyce Carol Oates dresse un portrait de femme forte sur le mode du thriller

06 septembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

L’auteure prolifique de « Blonde » et des « Chutes » propose cet automne chez Philippe Rey un roman sorti en 2012 aux États-Unis. Portrait d’une femme de pouvoir, « Mudwoman » avance sous forme de thriller ultra-efficace sur les traces du passé de l’héroïne. En librairies le 3 octobre 2013.

[rating=5]

Première femme à prendre la tête d’une grande université américaine du New-Jersey, à la veille de la deuxième guerre d’Irak, « M.R. » Neukirchen (elle s’appelle Meredith ou « Merry » pour les intimes) paye cher son succès professionnel : souriante, professionnelle, bonne historienne de la philosophie, elle n’est pas tout à fait jolie et doit se contenter en guise de vie amoureuse d’une liaison de 20 ans avec un professeur d’astronomie évanescent. La surcharge de travail et de faux-semblants sociaux que représente la direction de l’université, le suicide d’un véhément étudiant ultra-conservateur et le retour dans les terres de son enfance font remonter tout un passé qui place la femme de fer aux bords de la folie : retrouvée dans la boue après avoir été maltraitée par une mère folle, « Mudwoman » a été sauvée in extremis et placée dans une famille d’accueil… où elle avait aussi un rôle à jouer.

Grande maîtresse du flash-back, fine analyste de son personnage féminin et capable de ménager un suspense tout à fait prenant, Joyce Carol Oates ne sombre jamais dans le misérabilisme et conserve à tous ses personnages, même les plus médiocres une gangue anthropologiquement optimiste de fierté. Évoquant en passant mais brillamment, les querelles de chapelles quand on arrive au sommet du pouvoir à Princeton, notamment à la veille de la guerre irakienne de 2003, Joyce Carol Oates offre un livre très abouti, en replaçant son héroïne dans un contexte politique plus large. 600 pages qui ne se lâchent pas.

Joyce Carol Oates, « Mudwoman », trad. Claude Seban, Philippe Rey,576 p. En librairies le 3 octobre 2013.

La Paris Design Week fait voir la capitale d’un oeil nouveau du 9 au 15 septembre
Les soirées du week-end du 6 septembre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture