Fictions

« Lucie, ou la vocation », thriller au couvent par Maëlle Guillaud

« Lucie, ou la vocation », thriller au couvent par Maëlle Guillaud

16 août 2016 | PAR Yaël Hirsch

Éditrice, Maëlle Guillaud choisit les ordres pour planter le texte introspectif et à suspens de son premier roman. Un portrait de femme intemporel à découvrir à la rentrée littéraire chez Héloïse d’Ormesson.
[rating=2]

La jeune Lucie quitte sa vie d’étudiante et sa meilleure amie de khâgne pour entrer dans les ordres. La foi et sa vocation l’appellent. Et pourtant, mieux la jeune femme renonce à son corps et au monde, plus elle entre dans les coulisses de son couvent et plus l’épreuve lui révèle des secrets insurmontables…

Roman carcéral malgré les élans bien décrits de la foi, Lucie ou la vocation est l’histoire d’un enfermement infernal. Entre thriller et roman psychologique, ce livre met en cause une institution ancienne qui peut flatter certaines perversités. Un livre habité de sentiments contradictoires.
Maëlle Guillaud, Lucie ou la vocation, Eho, 208 p., 16 euros. Sortie le 18 aout 2016.
Visuel : couverture du livre

Frédéric Gros réenchante les « Possédées » de Loudun
« STEFAN ZWEIG, ADIEU L’EUROPE » De Maria Schrader
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

3 réflexions au sujet de « « Lucie, ou la vocation », thriller au couvent par Maëlle Guillaud »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *