Fictions
Philippe B. Grimbert signe une réjouissante revanche du Prépuce

Philippe B. Grimbert signe une réjouissante revanche du Prépuce

07 septembre 2022 | PAR Yaël Hirsch

L’auteur de Panne de secteur et 39,4 est de retour chez la Dilettante en cette rentrée littéraire 2022 avec un roman ironique et mordant.

Un judaïsme cannibale?

Paul alias « Poule » avec l’accent roumain de l’aide-ménagère de son père fait face au décès de son père, Simon. Pire : c’est lui qui a accompli la volonté de ce dernier de pas faire traîner sa toute fin de vie. Cette perte et cet acte terribles sont l’occasion de plonger dans le quotidien de l’orphelin lui-même en milieu de vie : amoureux, séparé d’une femme aussi fascinante qu’insupportable, papa forcément coupable, dentiste et juif très laïc, c’est un personnage de film de Woody Allen. Avec néanmoins une légère « french touch »…

Une lamentation jouissive

Cette revanche qui fait écho à la mythique Lamentation du prépuce de Shalom Auslander propose un rythme à cent à l’heure. Son ironie mordante pour raconter le pire est tout à fait grisante. Et en même temps elle fait réfléchir …

Philippe B. Grimbert, La revanche du Prépuce, Le Dilettante, 224 p., 18 euros.
Visuel © Couverture du livre

« Walden », itinéraire attachant et maîtrisé dans le passé lituanien
« Erdenlicht » : Igor Levit et Antonio Pappano jouent Busoni à Berlin
Avatar photo
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture