Fictions
Frédéric Gros réenchante les « Possédées » de Loudun

Frédéric Gros réenchante les « Possédées » de Loudun

15 août 2016 | PAR Yaël Hirsch

Le fait divers marquant des années 1630 sur l’affaire des possédées de Loudun a eu son grand essayiste avec Michel de Certeau. Pour la rentrée littéraire et pour son premier opus de fiction le philosophe Frédéric Gros réenchante cette affaire d’Eglise, d’Etat et de croyances occultes. Un roman historique qui mêle les points de vue avec brio.

[rating=4]

En 1630, une ville très disputée entre Saumur et l’Anjou et acquise par Richelieu est le terrain d’un phénomène très étrange : la supérieure du couvent des ursulines est saisie de convulsions et a des visions terribles. Les démons qui l’habitent seraient le fait du curé de la ville : Urbain Grandier… Or, humaniste et intellectuel Urbain Grandir a pris la plume pour écrire contre Richelieu…

Mêlant les points de vue sur cette illustre affaire religieuse et politique et donnant notamment toute leur place aux paroles des femmes « possédées », Frédéric Gros fuit toute démonstration historique pour donner à vivre tout un climat de vie et tout un horizon de croyances. On est vraiment plongés dans le Loudun du 17e siècle à travers ce roman épais et limpide. Une première fiction réussie et en lice pour le prix FIAC, que signe avec brio le philosophe spécialiste de Michel Foucault (lire notre chronique de son essai sur Le principe sécurité).

Frédéric Gros, Possédées, Albin Michel, 304 p., 19.50 euros. Sortie le 17 août 2016.
visuel : couverture du livre.

[Critique] »Toni Erdmann », la sensation de Cannes enfin dans les salles
« Lucie, ou la vocation », thriller au couvent par Maëlle Guillaud
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

2 thoughts on “Frédéric Gros réenchante les « Possédées » de Loudun”

Commentaire(s)

  • DUPUIS

    a lire

    septembre 10, 2016 at 23 h 16 min
  • Lily

    Je n’ai pas lu l’ouvrage, par contre j’en ai marre de tous ces auteurs qui utilisent des titres connus pour leurs ouvrages… C’est trop facile et décevant!

    octobre 25, 2016 at 17 h 22 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *