Fictions
« L’île Haute » de Valentine Goby : une Montagne protectrice

« L’île Haute » de Valentine Goby : une Montagne protectrice

08 août 2022 | PAR Yaël Hirsch

Valentine Goby propose en cette rentrée littéraire un texte subtil et plein de souffle. L’île haute est un livre de Montagne et l’histoire de l’accomplissement d’un jeune homme, juif, en pleine guerre.

Refuge dans l’île haute

Vadim, un petit garçon parisien, est brutalement séparé de ses parents pendant la Deuxième Guerre mondiale. Asthmatique, il est caché en haute montagne, à Vallorcine. Le Mont blanc n’est pas loin, les températures sont rudes et tous les repère sont chamboulés… Guidé par une famille d’accueil et des voisins généreux, notamment la merveilleuse Moinette, il déploie doucement ses ailes, au plus près des bêtes et de la nature.

Le revers de l’avalanche

L’auteure de Kinderzimmer et Murène, parle toujours du pire avec un tact unique. Dans L’île haute, elle revisite la Montagne magique de Thomas Mann à l’aune Un roman subtil, qui porte la marque de fabrique de l’auteure : style époustouflant, sens de la nuance et grande empathie. Le bruit du monde est comme assourdi par les neiges dans ce texte où la sève coule, malgré les avalanches d’un monde en guerre totale… Un texte poétique et qui donne envie de s’enfoncer dans la quiétude protectrice des montagnes.

 

Valentine Goby, L’île haute, Actes Sud, 288 pages, Sortie le 17 août 2022, 15,99 euros.
Visuel © Couverture du livre

« Un jour sans fin » d’Harold Ramis ressort en version restaurée
Daniel Lévi : chanter pour les autres
Avatar photo
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture